Laisser les photos vous trouver. 5


(English version at the bottom of the page)

La semaine dernière, je suis sorti comme d’habitude sur Aix-en-Provence. La météo n’était pas terrible. Les prévisions annonçaient nuageux avec quelques éclaircies. Pas grave, je vais faire avec. De toute manière, c’est le seul jour de disponible que j’avais pour aller faire une petite session Street Photo. Ma dernière sortie remontait à avant les vacances de Pâques. J’étais un peu rouillé…

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/380s | ISO 400 | – 1 EV

La luminosité changeante n’est pas facile à gérer avec le Ricoh GRD IV. Je dois constamment changer mes réglages. Un peu comme en argentique. Je dois jongler avec les ISO, l’ouverture pour avoir une vitesse correcte. D’ailleurs, ça tombe bien, j’ai décidé de ressortir mon Nikon FM2 pour essayer la Street Photography en argentique. Ne vous attendez pas avoir des clichés de si tôt, mais j’écrirai un article là dessus, sûrement dans l’année (j’ai déjà acheté mes pellicules kodak TRi X 400 Monochrome !)

Ricoh GRD IV | 6 mm | f 5.6 | 1/1600s | ISO 400 | – 1 EV

J’avais repéré un beau rayon de soleil à l’intersection de la rue Bédarrides et de la rue de la Verrerie (Les Aixois sauront reconnaître l’endroit !). Quand j’ai trouvé un endroit intéressant, je peux rester un moment sur place et laisser les photos venir à moi. Ça tombe bien, la rue Bédarrides est très passante.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/850s | ISO 400 | – 1 EV

Je suis resté quelques temps à attendre une personne intéressante en jonglant avec le soleil qui s’amusait à jouer à cache-cache. Comme d’habitude, c’est une question de patience. Beaucoup de photos ratées… mais quelques unes intéressantes.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/850s | ISO 200 | – 1.7 EV

Il était temps de bouger. Je me suis en route vers la place de l’Hotel de ville, mais je me suis arrêté à peine quelques mètres plus loin car le soleil qui laissait passer quelques rayons entre les bâtiments et les nuages attira mon attention.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/470s | ISO 400 | – 1 EV

Je photographie assez peu avec le soleil de face et pourtant c’est assez amusant de jouer avec la lumière de cette façon. Je me suis donc posté à l’intersection de la Rue Bédarrides et de la Rue Maréchal Foch pour faire quelques photos.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/750s | ISO 400 | – 1 EV

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/570s | ISO 400 | – 1 EV

On a tendance à dire qu’une Session Street Photo se mesure en nombre de kilomètres parcourus. Je dois être un peu fainéant. En tout cas je devais l’être ce jour là car je me suis déplacé de quelques dizaines de mètres pour aller du côté de la Mairie.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/540s | ISO 400

Endroit où je suis resté à attendre une scène intéressante. Avec les beaux jours, il y a pas mal de monde dans les rues d’Aix-en-Provence. Ce n’est pas encore l’été, mais on sent bien que la saison commence à démarrer.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/400s | ISO 400

Voilà, au final, j’aurai très peu marché aujourd’hui dans Aix. J’avais l’habitude de parcourir la ville frénétiquement en étant comme un chasseur qui traque des photos. Mais parfois, c’est bien de laisser les photos vous trouver. C’est une démarche assez différente, plus contemplative.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/2000s | ISO 400 | – 1 EV

Je vais même tenter une expérience et me forcer à rester dans un périmètre assez limité dans Aix-en-Provence lors d’une sortie Street, pour me forcer à être plus créatif avec cette contrainte ! On verra bien ce que ça donnera. Mais ce sera pour une prochaine fois !

~ o ~

Let the photographs come to you.

 

Last week, I went on a Street Session in Aix-en-Provence. The weather was not great. The forecast was cloudy with some sunny spells. I don’t mind, I’ll deal with it. Anyway, it was the only day available for me. I hadn’t been able to do some Street Photography since the Easter Holidays. I was a little rusty …

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/380s | ISO 400 | – 1 EV

The changing brightness is not easy to manage with the Ricoh GRD IV. I have to constantly change my settings. A bit like in analog ages. I have to juggle with the ISO, aperture to have a decent speed. Good for me, It’s like a training. I decided to use my Nikon FM2 to try Street Photography with film. Do not expect to get shots so soon, but I’ll write an article on it, surely in the year (I already bought my Kodak TRi X 400 Monochrome films!)

Ricoh GRD IV | 6 mm | f 5.6 | 1/1600s | ISO 400 | – 1 EV

I had spotted a beautiful ray of light at the intersection of Rue Bédarrides and Rue de la Verrerie (The Aixois will recognize the place!). When I found an interesting place, I can stay a moment on the spot and let the pictures come to me. Perfect, rue Bédarrides is very busy street.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/850s | ISO 400 | – 1 EV

I stayed for some time waiting for the right person while juggling with the sun who was playing hide and seek. As usual, it is a matter of patience. A lot crap photographs … but some interesting ones.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/850s | ISO 200 | – 1.7 EV

Time to move. I headed for the City Hall, but I stopped a few yards away, as the sunlight, which allowed a few rays to pass between the buildings and the clouds, attracted my attention.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/470s | ISO 400 | – 1 EV

I rarely photograph straight in the sun but it’s quite fun to play with the light this way. So I stood at the intersection of Rue Bédarrides and Rue Maréchal Foch to make some pictures.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/750s | ISO 400 | – 1 EV

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/570s | ISO 400 | – 1 EV

One tends to say that a Street Photography Session is measured in number of kilometers walked. I must be a little lazy. In any case I had to be that day because I walked a few yards to go near the City Hall.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/540s | ISO 400

Place where I stayed waiting for an interesting scene. With the beautiful days, there are quite a lot of people in the streets of Aix-en-Provence. It is not yet summer, but we feel that the season is starting to start.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/400s | ISO 400

In the end, I will have walked very little today in Aix. I used to roam in the city frantically as a hunter hunting down pictures. But sometimes, it’s also good to let the photographs come to you. It is a rather different, more contemplative approach.

Ricoh GRD IV | 6 mm | f5.6 | 1/2000s | ISO 400 | – 1 EV

I will even try some new stuff and force myself to stay within a limited perimeter in Aix-en-Provence during a Street Session, to force me to be more creative with this constraint ! We’ll see what I’ll get. But it will be for a next time!

Share Button

5
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Contact sheet #5 : To be still. - Jeff CHANE-MOUYE PHOTOGRAPHYJeff Chane-MouyeLin ZeeJohn Harper Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
John Harper
Invité

I’m fairly certain that I could stand on a busy intersection in NYC for example, everyday for the rest of my life (just for 3 or 4 hour per day). I wouldn’t get bored, a constant stream of subject matter passing me, it would be fascinating.

My favourite in this post is the shot with the two hats – a man with a baseball cap and the guy with a trilby. Although it has to be said they’re all very fine photographs.

Well done once again Jeff.
Cheers.
John.

Lin Zee
Invité
Lin Zee

Hi Jeff!

Street photography can be anything you want it to be as long as you bring home the goods!

Even without contrasting sunlight the soft tones of overcast light will give you even more of a challenge to shoot a scene with textures of people, of buildings, of traffic, of street furniture etc.

People play a major part but I think you have done well in this case still getting enough contrast in your images as you love to do.

Cheers Lin

trackback

[…] Avec ces photos, vous pouvez voir un peu ma façon de faire des photos. Des close up, des tentatives de capturer des gestuelles, des tentatives plus ou moins loupées de faire des plans différents (Layers). Mais le plus important est de faire ce que les Anglo-saxons appellent : Work the scene ! Quand vous avez trouvé un endroit et que vous savez qu’il y a du potentiel, restez y un bon moment. Vous finirez peut être avec rien, mais vous pouvez arriver à capturer un moment intéressant. Je travaille souvent dans la rue de cette façon. Ça demande de… Read more »