Porquerolles Part 2 : Play it like a chameleon. 4


 

 

(English Version at the bottom of the page)

La photographie de rue n’est pas un genre ou encore un style photographique. C’est plus un état d’esprit, une manière de vivre. Je ne décide plus quand je vais faire de la Street Photography. Comme j’ai souvent l’appareil photo dans la poche, je suis toujours prêt à le sortir quand la situation s’y prête. Dans mon précédent Blog, je vous ai parlé de notre séjour sur l’île de Porquerolles. Ce moment passé en famille ne m’a pas empêché de faire quelques Street Shots. Je n’avais pas beaucoup de temps à consacrer à la Street Photography, mais j’en ai profité pour exercer mon œil.

 

 

Porquerolles se trouve en face de Toulon (sur le continent) à juste 20 mins de bateau. Une traversée assez courte mais largement suffisante pour faire quelques photos. Le bateau était bondé et comme il faisait beau, tout le monde se pressait pour profiter du soleil. Ce qui donnait des pontons chargés pour mon plus grand plaisir. Vous le savez déjà, j’aime quand il y a foule. J’aime me retrouver au milieu de la mêlée pour faire des photos avec mon Ricoh GRD IV. J’ai bien mis à contribution ces deux moments passés sur le bateau pour glaner quelques photos. 

 

 

 

Ces photos ont été réalisées pendant le trajet aller vers Porquerolles. J’étais à l’arrière du bateau et j’ai essayé de travailler sur cette scène. Alternant les close-up et des scènes plus aérées à attendre que tout se mette en place pour avoir quelque chose d’intéressant. Je ne passais pas inaperçu, mais il me semble qu’au bout d’un moment, les gens ne prêtaient plus attention à moi. C’est comme dans la rue. Au bout d’un moment, j’ai l’impression de me fondre dans le décors et de devenir invisible. Enfin c’est ce que je pense … Si ça se trouve, ils ne sont pas dupes et c’est juste de l’indifférence par rapport à ce que je fais et ils doivent me prendre pour un con. Quoi qu’il en soit, les deux explications me vont ! La photo qu’il me semble la plus réussie est la dernière réalisée. J’aurai aimé plus de gestuelles, mais je la trouve assez équilibrée avec tous ces chapeaux et cette composition en pyramide avec mon personnage principal au centre.

 

 

J’ai bien essayé de capturer des gestuelles mais sans grand succès. Pourtant tout était réuni : les chapeaux, un peu de vent … Faut croire qu’il n’y avait pas assez de vent ! 

 

 

J’ai été plus heureux sur le trajet retour. On a pu embarquer assez tôt et nous avons eu de la place sur le ponton supérieur. Je n’ai pas bougé de toute la traversée et je me suis mis à travailler avec cette contrainte. Mais en était ce vraiment une ? Comme je l’ai dit, l’idéal en Street Photography est de se faire oublier pour essayer de capturer des moments. Et quoi de mieux que de rester immobile ? J’en avais déjà parlé dans un Blog : To be still.

 

 

Même si je me force en ce moment à travailler qu’en couleur, il faut reconnaître que mon œil repère néanmoins les photos avec un fort potentiel monochrome et parmi cette série il y a trois photos qui sont beaucoup plus belles en N&B. Pourquoi me direz vous ? Les textures. Aussi simple que ça. Sur ces trois photos, le passage en monochrome met en avant la texture des chapeaux de ces dames et le ciel qui passe au gris simplifie la lecture de la photo. Certains diront que ce n’est pas une lecture très partiale car j’ai un faible pour le N&B. Ce n’est peut être pas complètement faux … 

 

 

Un de mes spots préférés a été la plage elle même. Un gars en maillot de bain avec ses enfants et un appareil photo, quoi de plus normal à la plage ! Je me sers de cette situation pour ne pas attirer l’attention sur ce que je fais. Attention je n’essaye pas d’être mesquin et de prendre les gens en photo sournoisement. Non, j’assume ce que je fais, je ne me cache pas, mais j’essaye d’être discret pour avoir des photos vraiment « candid ». Ce terme anglo-saxon n’a pas vraiment d’équivalent français. Au mieux, on pourrait utiliser le terme « spontané ». Parfois ça se joue à quelques centièmes de seconde avant que la personne photographiée ne réalise que vous êtes en train de prendre une photo. Trop lent ou pas assez discret, vous pouvez dire au revoir à la photo. 

 

 

Sur cette photo, j’ai opéré différemment. Ces deux monsieurs se sont installés juste à côté de nous pour se reposer un peu à l’ombre pour bavasser. J’ai tout de suite vu le potentiel qu’il y avait ici. Situation assez classique avec deux silhouettes à chapeau qui se détachent sur un fond uni. Je me suis mis derrière eux dans l’ombre et j’ai attendu que quelque chose se passe. J’ai vu ces trois femmes arriver et me suis rendu compte assez vite qu’il y avait moyen de les insérer dans la composition. Là aussi, j’ai été très discret et personne n’a fait attention à moi car ma serviette était étendue juste à côté. J’ai en quelque sorte laisser la photo me trouver.

 

 

Sur cette autre photo, on attendait pour acheter une glace et j’ai vu ce papa avec son fils dans les bras. Cette scène était assez bizarre. On aurait dit une scène tirée des journaux avec un père qui récupère son enfant mort après un bombardement. Je vous rassure tout de suite, l’enfant allait très bien (au pire agonisait il parce que sa glace n’arrivait pas assez vite …). J’ai réussi à avoir une photo assez propre car mine de rien , il y avait vraiment un nombre incalculable de personnes qui auraient pu ruiner la photo. J’étais mêlé à la foule et personne ou presque n’a vu que je prenais en photo cette scène. C’est un peu aussi l’avantage de fréquenter des endroits très touristiques. Personne ne fait attention à des touristes (supposés) qui font des photos.

 

 

 

Cette série de photos a été prise en début de soirée alors que nous rentrions du restaurant. On est allé regardé le coucher de soleil sur le port de Porquerolles et deux jeunes personnes sont venus se mettre au bord de l’eau, pour profiter aussi de ce beau spectacle. Je ne vous ai pas mis les photos où mes enfants s’amusaient à me pourrir la photo en se jetant devant l’objectif pour m’empêcher de photographier la scène, mais au final leur petit jeu m’aura bien servi car j’étais là aussi, qu’un père qui s’amusait à prendre en photo ses enfants et rien d’autre. La photo que je préfère de cette série est la dernière. La version N&B est beaucoup plus intéressante car on voit beaucoup mieux les verticales des mats des bateaux. Chose qu’on ne prête pas attention tant la couleur est distrayante et rend la lecture plus difficile. Jugez par vous même.

 

 

Je vais vous présenter une dernière photo prise  de ma femme Gwen depuis une des fenêtres de notre appartement. Street Photography ou pas ? Pour certains, ce serait non. Pour moi ça reste un Street Shot. J’étais sorti pour jeter les poubelles et quand je suis revenu à l’appartement, je me suis rendu compte que cette scène était assez mystérieuse avec ce contraste entre les lumières chaudes et froides ainsi que les reflets du palmier sur la vitre. Je suis vite allé récupérer mon appareil photo pour immortaliser ce moment. J’aime beaucoup ce petit côté voyeur et mystérieux qui se dégage de la photo.

 

 

Voilà, au final je suis revenu avec quelques trucs intéressants de ces quelques jours de vacances passés sur Porquerolles. Je me rend compte que les vacances sont pour moi un bon moyen de faire un peu de Street Photography. Je n’y consacre pas autant de temps que lors que je fais mes petites sorties dans Aix-en-Provence, mais mon état d’esprit est différent et je suis vraiment dans la peau d’un vacancier/touriste et ça me permet de me fondre encore plus dans mon environnement et m’offrir encore plus d’opportunités de faire des photos. J’avais déjà noté ça l’année dernière quand on avait passé quelques jours en Ardèche. Malheureusement je ne peux pas être tout le temps en vacances ! Retour sur Aix-en-Provence pour mes prochains Blogs !

 

~ o ~

 

 

Porquerolles Part 2 : Play it like a chameleon.

 

 

Street photography is not a genre or a photographic style. It’s more a state of mind, a way of life. I do not decide when I’m going to do Street Photography. As I often have the camera in my pocket, I’m always ready to take it out when the situation lends itself. In my previous blog, I told you about our stay on the island of Porquerolles. This family time did not stop me from doing some Street Shots. I did not have much time for Street Photography, but I took the opportunity to train my eyes.

 

 

Porquerolles is located in front of Toulon (on the mainland) just 20 mins by boat. A crossing short enough but more than enough to make some pictures. The boat was crowded and as the weather was nice, everyone was hurrying to enjoy the sun. Which gave loaded docks for my greatest pleasure. You already know it, I like it when there is crowd. I like to find myself in the middle of the fray to take pictures with my Ricoh GRD IV. I used these moments spent on the boat to glean some photos.

 

 

These photos were taken during the trip to Porquerolles. I was at the back of the boat and tried to work on this scenery. Alternating close-ups and more airy compositions to wait until everything is set up to have something interesting. I did not go unnoticed, but it seems to me that after a while, people no longer paid attention to me. It’s like in the street. After a while, I feel like melting into the scenery and becoming invisible. Well, that’s what I think … If it is, they are not fooled and it’s just indifference to what I’m doing and they must take me for an idiot. Anyway, both explanations are ok for me ! The picture that I think is the most successful is the last one made. I would have liked more gestures, but I find it pretty balanced with all these hats and this pyramid composition with my main character in the center.

 

 

I tried to capture gestures but without much success. Yet everything was there : the hats, a little wind … Believe that there was not enough wind !

 

 

I have been happier on the return trip. We were able to board early and we had room on the upper dock. I did not move from all the ship travel and I started to work with this constraint. But was it really one ? As I said, the ideal in Street Photography is to be invisible to try to capture moments. And what better than to remain motionless ? I had already talked about it in a Blog: To be still.

 

 

Even if I force myself at the moment to work in color, I have to confess that my eyes nevertheless mark the photos with a strong monochrome potential and among this series there are three photos that are much more beautiful in B&W. Why will you tell me ? Textures. As simple as that. In these three photos, the passage in monochrome highlights the texture of the hats of these ladies and the sky that goes to gray simplifies the reading of the photo. Some will say that it is not a very partial reading because I have a weakness for the B&W. It may not be completely wrong …

 

 

One of my favorite spots was the beach itself. A guy in a swimsuit with his children and a camera, what’s more normal at the beach ! I use this situation not to draw attention to what I was doing. Don’t get me wrong, I’m not trying to be petty and taking people sneakily. No, I assume what I do, I do not hide, but I try to be discreet to have « candid » photos. This Anglo-Saxon term does not really have a French equivalent. At best, the term « spontaneous » could be used. Sometimes it’s a few hundredths of a second before the person photographed realizes you’re taking a picture. Too slow or not discreet enough, you can say goodbye to the picture.

 

 

In this picture, I operated differently. These two gentlemen settled right next to us to rest a little in the shade to chat. I immediately saw the potential there was here. Pretty classic situation with two hat silhouettes that stand out against a plain background. I put myself behind them in the shadows and waited for something to happen. I saw these three women arrive and realized quite quickly that there was a way to insert them into the composition. Again, I was very discreet and nobody paid attention to me because my towel was lying next to them. I kind of let the picture find me.

 

 

In this other picture, we were waiting to buy an ice cream and I saw this dad with his son in his arms. This scene was pretty weird. It looked like a newspaper scene with a father recovering his dead child after a bombing. I reassure you right away, the child was very well (at worst he was dehydrated because his ice was not coming fast enough …). I managed to get a pretty clean picture because nothing of the kind, there were really countless people who could ruin the picture. I was involved in the crowd and almost no one saw that I took a picture of this scene. It is a bit also the advantage of frequenting very touristy places. Nobody pays attention to (supposed) tourists who make photos.

 

 

This series of photos was taken early in the evening as we returned from the restaurant. We went to watch the sunset on the port of Porquerolles and two young people came to the water’s edge to enjoy this beautiful show. I did not put the pictures where my children had fun to ruin the picture by throwing themself in front of the lens to stop me from photographing the scene, but in the end their little game will have served me well because I was there too, a father who was having fun taking pictures of his children and nothing else. The picture I prefer from this series is the last one. The monochrome version is much more interesting because we see much better the verticals of the masts of the boats. We do not pay attention as the color is distracting and makes reading more difficult. Judge by yourself.

 

 

I’m going to show you one last picture taken of my wife Gwen from one of the windows of our apartment. Street Photography or not ? For some, it would be no. For me it’s still a Street Shot. I went out to throw away the trash and when I came back to the apartment, I realized that this scene was quite mysterious with this contrast between the warm and cold lights and the reflections of the palm on the glass. I quickly went to grab my camera to immortalize this moment. I love this little voyeur and mysterious mood that emerges from the photo.

 

 

That’s it, in the end I came back with some interesting stuff of these few days of vacation spent on Porquerolles. I realize that holidays are for me a good way to do some Street Photography. I do not spend as much time there as when I make my small sessions in Aix-en-Provence, but my state of mind is different and I am really in the skin of a vacationer/tourist and it allows me to melt even more in my environment and give me even more opportunities to take photos. I had already noted that last year when we had spent a few days in Ardèche. Unfortunately I can not be all the time on vacation ! Back to Aix-en-Provence for my next Blogs !

 

 

 

 

Share Button

4
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
3 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
John HarperJeff Chane-Mouye Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
John Harper
Invité

Okay, let’s get this out of the way first…Gwen needs her own Blog, yes it’s Street Photography and not only that a brilliant piece of Street Photography. Gwen’s husband, that Jeff bloke, he’s pretty good too! You’ve captured some superb layered photos here in this blog, began distancing yourself slightly which has enabled you to get more of the scene on a couple of these frames. The colour works, but for me the Black & White images on the return boat trip are the standouts here, really sublime work. I’m not biased to B & W either, for example I… Read more »