Self reflection : Where do I find myself. 4


 

(English version at the bottom of the page)

Dans un précédent Blog, je vous parlais d’une introspection que je faisais sur mon travail. L’occasion de me poser et de sortir quelques séries de toutes mes photos. J’avais réussi à regrouper certaines photos dans la série #RGPD que je souhaitais proposer au Festival de Street Photography de Saint-Raphaël. Malheureusement, le Festival est annulé cette année et sincèrement je ne pense pas qu’il y aura une édition l’année prochaine … C’est compliqué de monter un festival de photographie. Ça m’a bien effleuré l’idée d’en monter un à Aix-en-Provence, mais je préfère ne pas me lancer là dedans. 

 

 

En tant que photographes, il y a ce besoin de montrer son travail. Même si la plupart des photographes vous diront qu’ils photographient pour eux même, l’avènement des réseaux sociaux montre bien que c’est devenu un moyen pour exister. Il y a quelques semaines de ça, un ami me demandait si je continuais à faire des photos car il ne voyait plus d’activité sur ma page Facebook. J’ai trouvé ça amusant comme réflexion car derrière cette remarque anodine, il y a bien ce dont je parlais un peu plus haut. Je poste donc j’existe !

 

 

Depuis pas mal de temps déjà, je ne partage presque plus de photos sur Facebook. Je me suis dé-inscrit de tous les groupes comme Street Photography in the World, Urban Street Photography ou encore Ricoh GR Street Photography. Je ne vois plus l’intérêt de poster. Certains diront que c’est pour avoir un feedback sur son travail. Mais franchement, qui a déjà eu un feedback sincère et constructif sur une de ses photos sur un de ces groupes ? C’est juste une multitude de pouces bleus avec des « Great one ! », « Awesome ! », « Nice one ! » … Je suis coupable aussi de pas être très disert sur les photos que j’aime bien. 

 

 

Le problème c’est qu’on est submergé par un flot ininterrompu de photos dès qu’on va sur Facebook ou Instagram et pourtant je ne suis pas beaucoup de personnes. Pour tout vous dire, je dois avoir 200 followers sur Facebook et je suis moins de 100 personnes sur Instagram. Et uniquement avec ça, je trouve que c’est déjà compliqué de voir le travail de tout le monde. Je me demande juste comment font les personnes qui suivent plus de 1000 voire 2000 personnes ??? 

 

 

J’ai commencé avec Facebook il y a 18 mois de ça et rapidement je me suis lassé de cette plateforme. Le seul truc intéressant, c’est de pouvoir garder contact avec certaines personnes et de pouvoir interagir  avec les autres. En ce qui concerne la Street Photography, je ne m’en sers que pour mettre en avant mes articles de Blog. Je ne poste pratiquement plus de photos et j’y vais de moins moins souvent. Comparativement, mes Blogs sont plus lus quand je les partage sur Facebook que lorsque je ne les partage pas. Je pense que je garderai ma page que pour cela. 

 

 

Je vais plutôt privilégier Instagram. Par contre il y a truc qui m’agace avec Instagram. C’est de ne pas pouvoir visualiser une photo en plein écran. Mais ce qui me plaît plutôt bien  avec Instagram, c’est de pouvoir toucher une audience plus large avec les hashtags. Et contrairement à Facebook, vous choisissez qui vous suivez. Quelqu’un peut vous suivre sans que vous ayez cette obligation de le suivre aussi. Néanmoins, ça reste du réseau social et ne vous attendez pas à des interactions ou du feedback sur vos photos. Ça reste relativement superficiel. Mais ce n’est plus vraiment ce que je recherche. Je sais où je vais. 

 

 

Alors pour ceux qui se demandent si j’ai arrêté la photographie, il n’en est rien. Je continue de battre le pavé dans Aix-en-Provence avec mon Ricoh GRD IV en main. Je photographie toujours aussi frénétiquement et les photos s’empilent sur mon disque dur. J’en montre de temps en temps dans mes Blogs ou sur Instagram. En tout cas, je partage plus sur mes Blogs qu’ailleurs. Si vous voulez être tenu au courant de mes prochains articles, n’hésitez pas à souscrire à la newsletter. Avec juste un peu plus de 40 abonnés, vous allez dire que peu de personnes verront les photos et liront les articles que je poste. Sincèrement je photographie et j’écris tout d’abord pour moi. Je suis déjà étonné et flatté qu’on puisse s’intéresser à ce que je fais. 

 

 

 

~o~

 

Self reflection : Where do I find myself.

 

 

 

In a previous blog, I wrote about the self reflection that I did on my work. The opportunity to pause and try to figure out some series of all my photos. I had managed to gather some photos in the series #RGPD that I wanted to propose to the Street Photography Festival of Saint-Raphaël. Unfortunately, the Festival is canceled this year and sincerely I do not think there will be an edition next year … It’s complicated to set up a photography festival. I had the idea to start a Street festival in Aix-en-Provence, but I prefer not to get into it.

 

 

As photographers, there is this need to show his work. Even though most photographers will tell you that they are photographing for themselves, the advent of social media shows that it has become a way to exist. A few weeks ago, a friend asked me if I kept taking pictures because he saw no more activity on my Facebook page. I found it amusing because behind this innocuous remark, there is what I spoke before. I share so I am !

 

 

For quite some time already, I almost do not share any more photos on Facebook. I have removed myself from all the Facebook Groups like Street Photography in the World, Urban Street Photography or Ricoh GR Street Photography. I do not see anymore the interest of posting. Some will say that it is to have feedback on his work. But frankly, who has already had a sincere and constructive feedback on one of his photos on one of these groups ? It’s just a multitude of blue thumbs with « Great one! « Awesome! « ,  » Nice one ! « … I am also guilty of not being very talkative about the pictures I like.

 

 

The problem is that we are overwhelmed by an uninterrupted flow of photos as soon as we go on Facebook or Instagram and yet I am not following many people. To be honest, I must have 200 followers on Facebook and I follow less than 100 people on Instagram. And only with that, I think it’s hard to see everyone’s work. I’m just wondering how do people who follow more than 1000 or even 2000 people ???

 

 

 

I started with Facebook 18 months ago and I quickly got tired of this platform. The only interesting thing is to be able to keep in touch with some people and to be able to interact with others. Regarding the Street Photography, I use it only to highlight my Blogs. I post practically no more photos and I go less and less often. Comparatively, my Blogs are more read when I share them on Facebook than when I do not share them. I think I’ll keep my account for that. But I guess that if I’m less active, my account will be less seen …

 

 

I will rather privilege Instagram. But there is something that annoys me with Instagram. It’s not possible to view a photo in full screen. But what I like about it is to be able to reach a wider audience with hashtags. And unlike Facebook, you choose who you follow. Someone can follow you without you having that obligation to follow him too. Nevertheless, it remains of the social network and do not expect interactions or feedback on your photos. It remains relatively superficial. But it’s not really what I’m looking for anymore. I know where I’m going.

 

 

So for those who wonder if I stopped the photography, it is not so. I continue to roam in Aix-en-Provence with my Ricoh GRD IV in hand. I still photograph frantically and the photos pile up on my hard drive. I show a few from time to time in my Blogs or on Instagram. In any case, I share more on my Blogs than elsewhere. If you want to be kept informed of my next Blogs, do not hesitate to subscribe to the newsletter. With just over 40 subscribers, you will say that few people will see the photos and read my Blogs. Sincerely, I photograph and write for myself first. I am already surprised and flattered that we can be interested in what I do.

 

 

 

 

 

Share Button

4
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
John HarperJeff Chane-Mouye Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
John Harper
Invité

First the positive; We meet interesting and inspiring photographers through social media. It also allows us to keep in contact with family and friends (that applies to Facebook mostly), for the most part I’m just having a laugh on there with a few people. Other than those two positive points concerning Social Media it’s a total waste of time, because none of this is for serious photographers, those genuinely interested in photography. Why anyone would wish to post to Instagram puzzles me. Take Hashtags for example; I presume these are simply Groups in all but name, entering a hashtag puts… Lire la suite »