Street is a competition … 4


(English version at the bottom of the page)

Cette année qui commence a un goût spécial pour moi. Je sais que ma famille et moi allons déménager en 2019 et que chaque jour qui passe nous rapproche un peu plus du départ. D’ailleurs le départ se fera sûrement plus tôt que prévu. Ma femme et mes enfants devront partir pour l’Île de la Réunion début août et moi je les rejoindrai là bas un peu plus tard car mon administration tient à me garder au moins jusqu’à début septembre. On est donc entré dans le vif du sujet, car on réalise qu’on a pas mal de choses à préparer avant de partir. Il y a le déménagement à proprement parler, mais aussi la mise en vente de la maison. On pourrait la louer ici mais on préfère vendre tout ce qu’on a ici pour repartir de zéro là bas.

 

 

Vous devez vous dire que je suis tombé sur la tête pour dire que la Street Photography est une compétition ! Moi qui ai toujours fustigé le nombre grandissant de compétitions  très souvent payantes qui fleurissent aux quatre coins du monde. Personnellement, c’est l’élément moteur pour moi. Je mène une compétition non pas contre d’autres photographes souvent bien meilleurs, mais contre moi même ! Le début d’année est très spécial pour mon travail photographique. L’année dernière a été pleine et excitante. Je ne parle pas d’expositions, de concours photographiques … Non rien de tout çà. Je veux juste parler de mon travail dans la rue. 2018 a marqué un tournant dans ma façon de voir les choses. Mon style a évolué et je suis très content de la direction que j’ai choisie. Ce qui est assez intimidant dans un début d’année, c’est qu’on sait ce qu’on a réalisé l’année précédente, mais on n’a pas encore assez de recul sur cette nouvelle année qui démarre. Je sais très bien  que cette année n’est qu’un nombre à quatre chiffres et qu’il y a une continuité avec ce que j’ai réalisé l’année dernière. Mais je ne peux m’empêcher de comparer mes photos de 2018 à celles réalisées en ce début d’année.

 

 

Je crois que c’est la compétition la plus saine qu’il soit. Je ne comprends pas qu’on puisse payer pour soumettre son travail à des curators aussi bons soient ils. La première raison est que ce jugement qu’on portera sur votre photo est purement subjectif. Soumettez les photos à des curators différents et vous aurez un avis différent. La deuxième raison est que très souvent les dés sont pipés. Ne nous trompons pas, la Street Photography est un microcosme. Tout le monde ou presque se connaît. Les photos soumises aux concours ont déjà été vues maintes fois lors de différents concours ou tout simplement sur les réseaux sociaux. Moi j’avais une idée pour régler ce problème. Pour éviter les mêmes photos qui concourent dans différents festivals, il suffirait aux organisateurs de demander des photos « exclusives » pour leurs concours tout simplement. La troisième raison est la plus importante pour moi : ça ne rime à rien de comparer son travail à ceux des autres ! Nous n’avons pas le même vécu, la même sensibilité. Quand je regarde le travail d’autres photographes de rue que j’aime bien, ça m’arrive de m’inspirer d’eux, mais en aucun cas je ne me compare à eux. Ça ne rimerait à rien …

 

 

 

2019 vient tout juste de commencer et bien évidemment j’ai commencé à comparer mon travail à celui de l’année passé. C’est d’autant plus frustrant que j’ai écrit un Blog récemment qui faisait le bilan de 2018 avec bien sûr mes meilleures photos de l’année. Mes photos réalisées récemment sont en confrontation directe avec ce que j’ai fait l’année dernière. C’est la compétition que je mène contre moi même ! Toutes photos présentes dans ce Blog ont été réalisées en 2019. Pas grand chose à vous présenter par manque de temps et aussi parce que j’ai l’esprit occupé à milles choses. Ces premiers jours passés dans 2019 m’ont amené des certitudes. Je ne vais pas avoir beaucoup de temps de disponible pour aller faire des photos dans Aix-en-Provence. J’ai quelques petits travaux à réaliser dans la maison pour la vendre, un déménagement à préparer, divers stages à faire avant de partir … Alors oui cette année 2019 sera spéciale à bien des égards. La photo risque de prendre une part moins importante de mon temps.

 

 

 

Cette année sera une année de changements dans ma vie. Même si ces sorties à déambuler dans les rues d’Aix-en-Provence sont importantes pour mon équilibre personnel, j’ai des choses plus importantes à régler avant notre départ. Je continuerai d’avoir du temps de libre les jours où j’irai au travail et je profiterai de chaque instant disponible pour capturer quelques moments. Il y a aussi mon Blog où je passe beaucoup de temps à rédiger des articles. Là aussi je risque d’être moins disponible et aussi d’avoir la tête ailleurs. Je vais sûrement espacer mes publications.

 

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GRD IV.

 

 

~o~

 

 

Street is a competition …

 

 

 

This year that begins is special for me. I know that my family and I will move in 2019 and that each passing day brings us a little closer to the departure. Moreover, the move will surely be sooner than expected. My wife and children will have to leave for Reunion Island in early August and I will join them there a little later because my administration wants to keep me at least until early September. So we went into the heart of the matter, because we realize that we have a lot of things to prepare before leaving. There is the actual move, but also the sale of the house. We could rent it here but we prefer to sell everything we have here to start from scratch there.

 

 

You must say that I fell on the head to say that Street Photography is a competition ! I have always blasted the growing number of competitions very often paying flourish in the four corners of the world. Personally, it’s the driving force for me. I’m running a competition not against other photographers who are often much better, but against myself ! The beginning of the year is very special for my photographic work. Last year was full and exciting. I do not speak of exhibitions, photographic competitions … Not anything of all that. I just want to talk about my work on the street. 2018 marked a turning point in my way of seeing things. My style has evolved and I am very happy with the direction I chose. What is quite intimidating in the beginning of the year is that we know what we achieved the previous year, but we have not yet enough perspective on this new year that starts. I know very well that this year is only a four-digit number and that there is continuity with what I achieved last year. But I can not help comparing my photos of 2018 to those made earlier this year.

 

 

I think it’s the healthiest competition. I do not understand that we can pay to submit his work to curators as good as they are. The first reason is that this judgment on your photo is purely subjective. Submit the photos to different curators and you will have a different opinion. The second reason is that very often the dice are stacked. Make no mistake, Street Photography is a microcosm. Everyone or almost everyone knows each other. The photos submitted to the competitions have already been seen many times during various competitions or simply on social networks. I had an idea to solve this problem. To avoid seeing the same photos that compete in different festivals, it would be easy for organizers to request « exclusive » photos for their competitions. The third reason is the most important for me : it does not make sense to compare his work with those of others ! We do not have the same experience, the same sensitivity. When I look at the work of other street photographers I like, I sometimes get inspired by them, but by no means do I compare myself to them. It would not mean anything …

 

 

2019 has just started and of course I started comparing my work to that of last year. This is all the more frustrating as I wrote a blog recently that took the review of 2018 with of course my best photos of the year. My recent photos are in direct confrontation with what I did last year. It’s the competition I’m fighting against myself ! All photos in this Blog were made in 2019. Not much to present to you for lack of time and also because my mind is busy with a thousand things. These first days in 2019 brought me certainties. I will not have much time available to go to Aix-en-Provence. I have some small repairs to do in the house before selling it, a move to prepare, various interships to do before leaving … So yes this year 2019 will be special in many ways. Photo may take less of my time.

 

 

This year will be a year of change in my life. Even if these sessions to wander the streets of Aix-en-Provence are important for my personal balance, I have more important things to do before we leave. I will continue to have free time on the days I go to work and I will take advantage of every available moment to capture scenes in the streets. There is also my Blog where I spend a lot of time writing articles. There too I may be less available and also have the head elsewhere. I will surely space my publications.

 

 

All the photographs were made with the Ricoh GRD IV.

 

Share Button

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Jeff Chane-MouyeJohn HarperElizabeth CHAR Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Elizabeth CHAR
Invité

Je pense que le plus important est de garder son intégrité. Je sais que là-bas sur ton île, au-delà de la lumière et des couleurs, tu y verras de la matière. À bientôt.

John Harper
Invité

Competition against oneself is healthy, against others is utterly pointless. All photographers see differently, even shooting the same subject or scene and the “judges” see differently too. Even if you won a competition you may only be getting 3 out 5 of the judges in your favour. We only have to look at the In-Public debacle to learn how opinions differ. Anyway, you’re winning your own competition currently and that’s what counts. That lady with red hat is simple and I can see what attracted you and yet it’s very effective and pleasing on the eye. I was only thinking… Lire la suite »