Ricoh GR : Is it worth it ? (Part 2) 6


(English version at the bottom of the page)

Ça y est, j’ai fait ma première vraie sortie avec le Ricoh GR dans Aix-en-Provence ! Je vous invite à aller lire la Partie 1 de ce Blog que j’ai rédigé il y a quelques semaines. J’ai mes petites habitudes et je n’aime pas vraiment en changer. Je dois vieillir, ça doit être ça … Mon Ricoh GRD IV étant inutilisable, je suis obligé d’utiliser le Ricoh GR que j’avais acheté en novembre dernier. Pour tout vous dire, je l’avais mis en vente mon car je ne comptais pas l’utiliser. Il m’avait quand même coûté 315€ et j’avais dû débourser en plus 120€ pour le nettoyage de capteur ! Je voulais le vendre car je trouvais bête d’avoir un appareil à la maison et de ne pas l’utiliser. Quand je devais sortir, la question ne se posait pas. C’était le Ricoh GRD IV qui finissait dans la poche de ma veste.

 

ISO 800 | f4.

 

Vous allez croire que je vais transformer ce Blog en Blog sur du matériel, mais il n’en est rien. Enfin on parle beaucoup matos quand même … Là, vous avez raison. Et pourtant, je ne souffre pas de G.A.S (Gear Acquisition Syndrom). Je ne fantasme pas sur les derniers appareils photos qui sortent avec toujours plus de MP. J’ai néanmoins dépensé pas mal d’argent depuis que j’ai commencé la Street Photography. J’ai acheté un Fuji XE2, diverses optiques Fuji (18 mm, 27 mm, 18-55 mm), 3 Ricoh GRD IV et enfin un Ricoh GR. A la louche plus de 2000€ ! Mais ces achats n’étaient pas des achats compulsifs pour combler mon insatisfaction dans mon travail. D’ailleurs j’ai revendu toutes mes optiques sauf mon 18 mm f2. Les Ricoh GRD IV, je les ai tous tué (sic) et le GR était voué à la revente … Très sincèrement, je pourrais continuer à travailler avec mon Fuji XE2. Le seul inconvénient majeur, c’est qu’il  2x plus gros et lourd que le Ricoh GR ! Un problème de taille on peut dire …

 

ISO 100 | f8.

 

La veille de ma sortie dans Aix, je me suis plongé dans les menus du Ricoh GR pour le paramétrer correctement. L’intérêt du Ricoh, c’est qu’on peut le personnaliser et donc avoir un appareil qui convient parfaitement à son style dans la rue. Mes réglages sont assez basiques : RAW, image 2/3, AF en mesure spot, Snap à 1m, image sur normal, Mode A. Voilà c’est tout. Je n’ai besoin de rien d’autre. Exit le Mode TaV car je veux avoir la main sur les ISOs. Mes réglages prédéfinis à l’allumage sont : f8 | ISO 400.  J’opère comme je le faisais sur mon Ricoh GRD IV. Je check la vitesse et si elle est trop basse, je monte les ISO jusqu’à 1600 Max. Si je manque toujours de vitesse, j’ouvre mon Diaphragme jusqu’à f4. Mais là c’est plus tricky car je perds en Profondeur de Champ … Je me repose dans ce cas sur l’AF de l’appareil (sic) qui est plutôt mauvais en basse lumière ou sinon je passe en mode Snap. Ce mode snap, est en gros du zone focusing. En appuyant en une seule fois sur le déclencheur, l’appareil bypass l’AF et utilise les réglages que vous avez prédéterminé. Pour moi c’est mise au point à 1m. Tout sera net entre 0,8 m et 1,3 m si je suis à f4. En gros entre 1 longueur et 2 longueurs de bras. Oui il faut connaître ses distances …

 

 

Me voilà donc dans les rues d’Aix-en-Provence. Les sensations avec l’appareil en main sont bonnes. Il est légèrement plus gros et lourd que mon Ricoh GRD IV, mais rien de bien gênant. J’ai juste l’impression qu’il est plus fragile que le GRD IV. Ce n’est sûrement qu’une impression due au poids de l’appareil. Ce matin, le soleil est encore bas et il y a très peu de lumière. Assez rapidement je suis à ISO 1600 et je dois ouvrir mon Diaph à f4. L’occasion de tester un peu l’AF. Il est plus lent que le GRD IV, mais ça va. Il ne fait pas des allers retours pour faire la mise au point, c’est déjà ça … Ce qui était le cas dans des situations de lumière très pauvres ou de nuit. Vous allez me dire que c’est normal de nuit ! Eh bien figurez vous que le Ricoh GRD IV n’a aucun problème de mise au point de nuit. Grâce à son AF hybride (détection de phase et de contraste), il est assez bluffant !

 

ISO 1600 | f8.

 

Le reste de la matinée se passe sous un superbe soleil. Ce sont les conditions idéales pour le GR ! Dès que la lumière est là, cet appareil est très bon. La disposition des boutons au dos de l’appareil est un peu différente du Ricoh GRD IV. C’est un peu perturbant, mais c’est une question d’habitude. D’ici quelques semaines, je ne ferais plus attention à ça. J’utilise l’appareil en semi automatique, donc comme avec mon ancien appareil, je vérifie constamment les conditions de lumière pour ajuster les settings. Le fait que toutes les réglages soient intuitifs me font perdre très peu de temps. C’est la grande force du Ricoh GR(D). Nul besoin d’aller dans des menus interminables. Tout est pilotable d’une seule main avec le pouce et l’index !

 

 

Je n’ai pas pris beaucoup de risque cette journée. J’ai même fait ce que j’appelle du travail de feignasse. Une bonne lumière, un bon arrière plan et hop je rajoute une silhouette ! Vous pouvez ne pas partager mon avis là dessus, mais pour mon travail à moi, je considère que c’est du travail de feignasse … Quand je fais ça, j’ai un peu un sentiment de honte. C’est tellement cliché. Je ne dis pas que faire des silhouettes c’est naze, mais je dis simplement que vous avez intérêt à faire une méga belle composition pour que ce soit percutant. Aujourd’hui, je découvre le Ricoh GR, je me suis permis de faire ma grosse feignasse …

 

 

Au bout de 4 heures passées à déambuler dans les rues, je me suis arrêté car je devais aller travailler et j’avais aussi un peu mal aux pattes … C’est chouette 16MP, mais les fichiers RAW sont horriblement gros ! Je me rends compte rapidement que les photos du Ricoh GR ont une bien meilleure dynamique. Le rendu des images est assez proche de ce que je peux avoir avec mon Fuji XE2. Personnellement, je continue de préférer le rendu de mon Ricoh GRD IV. Capteur CMOS (Ricoh GR) ou capteur CCD (Ricoh GRD IV) ? Ma préférence bien évidemment va au capteur CCD. Les textures sont plus organiques et ressemblent aux clichés argentiques.

 

ISO 1600 | f5.6.

 

Cette première sortie m’a un peu rassuré sur le Ricoh GR. Dans de bonnes conditions de lumière, il est plutôt bon. Dans des conditions de lumière moyenne (temps couvert), il se défend. Par contre dans des conditions de lumière très pauvres, il est très mauvais … De toute manière je vais arrêter de le comparer au Ricoh GRD IV, car ça ne rime plus à rien. Je n’ai plus que le GR. Je vais devoir m’habituer à shooter avec cet appareil !

 

ISO 200 | f8.

 

Alors le verdict ? Est ce que ça vaut la peine d’acheter un Ricoh GR ? Si vous avez un Ricoh GRD IV, je dirais non. Pour les autres, je dirais juste que l’expérience Ricoh GR ne conviendra pas à tout le monde. Vous allez avoir entre les mains, un appareil hyper austère, sans viseur. Pour moi, il y a très peu d’appareils qui sont comme le GR, taillés pour la rue. On me parle de l’Olympus Pen f, du Fuji X70 … Le Ricoh GR a quelque chose de plus pour moi et ce truc c’est le snap ! Quand vous aurez goûté à ça avec le Ricoh GR(D), il est difficile de s’en passer. Enfin c’est le cas pour moi !

 

ISO 800 | f5.6.

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GR.

 

 

~o~

 

 

Ricoh GR : Is it worth it ? (Part 2)

 

 

 

 

That’s it, I made my first real session with the Ricoh GR in Aix-en-Provence ! I invite you to read Part 1 of this blog that I wrote a few weeks ago. I have my habits and I do not really like to change them. I have to age, that must be it … My Ricoh GRD IV being unusable, I am obliged to use the Ricoh GR that I had bought last November. To be honest, I had put on sale my because I did not intend to use it. It had still cost me €315 and I had to pay in addition €120 for sensor cleaning ! I wanted to sell it because I found it stupid to have a camera at home and not to use it. When I had to go out, the question did not arise. It was the Ricoh GRD IV that ended up in the pocket of my jacket.

 

ISO 800 | f4.

 

You’re going to believe that I’m going to turn this blog into a Gear one, but it’s not. Finally we talk a lot about Gear anyway … Here you are right. And yet, I do not suffer from G.A.S (Gear Acquisition Syndrom). I do not fantasize about the latest cameras coming out with always more MP. I have spent a lot of money since I started Street Photography. I bought a Fuji XE2, various Fuji lenses (18mm, 27mm, 18-55mm), 3 Ricoh GRD IV and finally a Ricoh GR. A ladle more than 2000€ ! But these purchases were not compulsive ones to fill my dissatisfaction in my work. Besides I sold all my lenses except my 18 mm f2. The Ricoh GRD IV, I killed them all (sic) and the GR was destined for resale … Very sincerely, I could continue to work with my Fuji XE2. The only major drawback is that it is twice bigger and heavier than the Ricoh GR ! A big problem we can say …

 

ISO 100 | f8.

 

The day before my session in Aix, I immersed myself in the menu of the Ricoh GR to set it correctly. The Ricoh’s interest is that it can be personalized and therefore have a camera that is perfectly suited to its style in the street. My settings are pretty basic: RAW, image 2/3, AF spot, Snap 1m, normal image, Mode A. That’s it. I do not need anything else. Exit the TaV Mode because I want to get my hands on the ISOs. My predefined settings at startup are : f8 | ISO 400. I operate as I did on my Ricoh GRD IV. I check the speed and if it is too low, I mount the ISO up to 1600 Max. If I still miss speed, I open my diaphragm until f4. But it’s more tricky because I lose Depth of Field … I trust in this case the AF of the camera (sic) which is rather bad in low light or if I go in Snap mode. This snap mode is basically Zone Focusing. Pressing the shutter button once, the camera bypasses the AF and uses the settings you have preset. For me it is the focus at 1m. Everything will be relatively sharp between 0.8 m and 1.3 m if I am at f4. Roughly between 1 length and 2 arm lengths. Yes you have to know your distances …

 

 

So here I am in the streets of Aix-en-Provence. The sensations with the camera in hand are good. It is slightly bigger and heavier than my Ricoh GRD IV, but nothing too troublesome. I just feel that it is more fragile than the GRD IV. This is surely an impression due to the weight of the camera. This morning, the sun is still low and there is very little light. Quite quickly I am at ISO 1600 and I have to open my Aperture at f4. The opportunity to test a little the AF. It is slower than the GRD IV, but it’s okay. It does not go back and forth to focus … That was the case in very poor light situations or at night. You’ll tell me it’s normal at night ! Well, you know that the Ricoh GRD IV has no problems with the focus at night. Thanks to its hybrid AF (phase and contrast detection), it is quite amazing !

 

ISO 1600 | f8.

 

The rest of the morning is spent under a beautiful sun. These are the ideal conditions for the GR ! As soon as the light is there, this camera is very good. The button layout on the back of the camera is a little different from the Ricoh GRD IV. It’s a little disturbing, but it’s a matter of habit. In a few weeks, I will not pay attention to that anymore. I use the camera in semi automatic, so as with my old GRD IV, I constantly check the light conditions to adjust the settings. The fact that all the settings are intuitive makes me lose very little time. This is the great strength of the Ricoh GR (D). No need to go into endless menus. Everything is controllable with one hand with thumb and forefinger !

 

 

I did not take a lot of risk this day. I even did what I call lazy work. Good light, a good background and hop I add a silhouette ! You may not share my opinion on this, but for my work, I consider it to be lazy work … When I do that, I feel a little shame. It’s so cliché. I’m not saying that making silhouettes is lame, but I’m just saying that you’re better off doing a damn-beautiful composition to make it interesting. Today, I discovered the Ricoh GR, I allowed myself to do my lazy ass …

 

 

After 4 hours spent walking in the streets, I stopped because I had to go to work and I also had a little pain in the legs … It’s nice 16MP, but the RAW files are horribly big ! I quickly realize that the Ricoh GR photos have a much better dynamic. The rendering of the images is pretty close to what I can have with my Fuji XE2. Personally, I continue to prefer the rendering of my Ricoh GRD IV. CMOS sensor (Ricoh GR) or CCD sensor (Ricoh GRD IV) ? My preference obviously goes to the CCD sensor. The textures are more organic and resemble to analog photos.

 

ISO 1600 | f5,6.

 

This first impression reassured me a bit about the Ricoh GR. In good light conditions, it is pretty good. Under so so light conditions (overcast weather), it’s ok. By cons in very poor light conditions, it is very bad … Anyway I will stop comparing it to the Ricoh GRD IV, because it does not mean anything. I only have the GR now. I’m going to have to get used to shooting with this camera !

 

ISO 200 | f8.

 

So the verdict ? Is it worth buying a Ricoh GR ? If you have a Ricoh GRD IV, I would say no. For others, I would just say that the Ricoh GR experience will not suit everyone. You are going to have in your hands, a very austere camera without a viewfinder. For me, there are very few cameras that are like the GR, made for the street. I am told about the Olympus Pen f, the Fuji X70 … The Ricoh GR has something more for me and this thing is the snap mode ! When you have tasted this with the Ricoh GR (D), it is difficult to do without it. Finally it is the case for me !

 

ISO 800 | f5,6.

 

All the photographs were made with the Ricoh GR.

Share Button

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
John HarperJeff Chane-MouyedreniMax Kling Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Max Kling
Invité

Jeff, I am following your blog on a regular basis. Shame on me, that I just consumed and not posted any comment yet. To be honest, in terms of results, you should be happy, that your GRD IV died. These GRD pics, you posted above are miles away from your GRD IV results. Exactly these expressions are the reason for me to stick with my GRD 8.1 MP. Hope you will get used to it and realize the extraordinary quality the first GRD is able to produce. Take care my friend and keep on rocking. I like your style.
Cheers.
Max

dreni
Invité

Le GR2 est très bon!!
j’ai eu des beaucoup d’appareils photo entre les mains et les les photos prisent avec le GR2 reste mes préférés faut juste le connaitre par coeur.

John Harper
Invité
John Harper

Further proof, if any were needed, that the camera is almost irrelevant. That said it must be something you’re comfortable with.

I get mixed up wit all the prefixes and suffixes, I’d say the GR renders really nicely. I’m so used to seeing everything of yours in sharp focus, foreground to background, I can only imagine the shot with the guy stood on a truck in the background was either less than f/5.6 or perhaps the shutter speed was slow. Either way, and whatever the camera, you always produce the goods…lazy or not, a great presentation.