Sick Sad World. 8


(English version at the bottom of the page)

Samedi 28 septembre : Manifestation des gilets jaunes Acte 46. Voilà donc près d’un an que tous les samedis voient des manifestations se dérouler dans la France entière. Après un été qui a vu les manifestants faire une pause, la rentrée marque un retour dans la rue. En France, on a le droit de manifester dans la mesure où les manifestations  sont déclarées à la Préfecture pour qu’elles soient bien encadrées. De nombreux débordements ont eu lieu en marge des différents actes précédents et c’est toujours avec angoisse que les commerçants appréhendent ces samedis …

 

 

Ce samedi, je suis dans les rues de Toulouse et assez rapidement je me rends compte qu’une certaine tension est palpable dans les rues de la ville rose. Des autocollants collés sur les vitrines des magasins, des murs taggés de messages hostiles, des parents avec leurs enfants dont on peut lire une certaine angoisse dans le regard. La veille on a appris le deuil de Jaques Chirac qui a été Président de la République de 1995 à 2007. Je passe devant des messages taggés que je trouve assez révoltants. Le monde est il en train de devenir fou ? Quand j’étais plus jeune, j’adorais une série animée qui passait sur MTV. Il s’agissait d’une fille qui s’appelait Daria qui avait un humour assez noir et elle avait l’habitude de regarder une série qui s’appelait Sick Sad World. C’est le sentiment que j’ai en me baladant dans Toulouse.

 

 

Je ne me dresse pas ici en anti gilets jaunes ni en pro d’ailleurs. Je constate juste que le monde ne tourne plus rond. Je discute avec certaines personnes dans la rue sur ces événements. Un monsieur semble t’il chargé de venir en aide aux personnes qui sont victimes de gaz lacrymogènes, m’explique qu’il est là depuis l’acte 10 (plus de 6 mois !) et qu’il fait ça pour ses enfants. Il ne sait pas comment ils vont se débrouiller dans le monde qu’on est en train de leur laisser. On discute un peu sur ce constat qu’il faut changer des choses, consommer différemment, répartir différemment les richesses. On est d’accord là dessus. Pas de temps à perdre, on voit des gendarmes marcher vers la place du Capitole passer devant nous. Ça ne présage rien de bon. D’ailleurs, assez rapidement, nous entendons une explosion et ces derniers se mettent à charger.

 

 

Ça pique tout de suite au nez et aux yeux même si je me trouve à bonne distance de l’épicentre de la manifestation. Juste devant moi un parasol du restaurant McDonald’s est en feu. C’est une impression de chaos qui règne. Et pourtant plein de badauds sont là à observer ces scènes qui ressemblent à une guérilla urbaine. Des mouvements de foule ont lieux et il nous est expressément demander de bouger pour nous mettre à l’abris. J’essaye de faire quelques photos, mais je ne prends pas de risque. Je n’ai ni casque, ni masque, ni protections. Je me contente de documenter un peu les rues en restant relativement à l’abri. Des personnes évacuent une dame visiblement très choquée avec les yeux rougis par les gaz lacrymogènes.

 

 

Peu de temps après, la Place du Capitole, le cœur le Toulouse est rendu aux piétons. Les gens circulent à nouveau comme si rien ne s’était passé. Les fourgons de la police municipale se déplacent en direction de l’épicentre de la manifestation qui s’est déplacé. Ne reste plus qu’à nettoyer les dégâts causés … Ce dimanche matin, j’apprenais par les journaux que la police avait utilisé des grenades lacrymogènes ainsi que des canons à eau pour disperser les quelques 2000 manifestants en fin d’après-midi. Les services de nettoyage étaient aussi à pied d’oeuvre pour effacer toutes les dégradations causées par cette manifestation. De toute manière un Acte 47 est déjà prévu samedi prochain … T’as raison Daria. It’s a Sick Sad World.

 

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GR à Toulouse.

 

 

 

~o~

 

 

 

Sick Sad World

 

 

 

 

Saturday, September 28th : Yellow vests Act 46. So it is almost a year that every Saturday sees events taking place in the whole of France. After a summer that saw the protesters take a break, september marks a return to the street. In France, we have the right to demonstrate to the extent that these events are declared to the Prefecture so that they are well supervised. Many excesses took place on the sidelines of the various previous acts and it is always with anguish that shopkeepers apprehend these Saturdays …

 

 

This Saturday, I’m in the streets of Toulouse and quite quickly I realize that some tension is palpable in the streets of the pink city. Stickers stuck on the store windows, walls tagged with hostile messages, parents with their children with a certain anxiety in the eyes. The day before we learned of the mourning of Jaques Chirac who was President of the Republic from 1995 to 2007. I ran across tagged messages that I find quite revolting. Is the world going crazy ? When I was younger, I loved an animated series that was on MTV. It was a girl named Daria who had a pretty dark humor and she used to watch a series called Sick Sad World. It is the feeling that I have while strolling in Toulouse.

 

 

I do not stand here in anti yellow vests nor in pro elsewhere. I just notice that the world is not going anywhere. I discuss with some people in the street about these events. A man who seems to help people who are victims of tear gas, explains to me that he has been there since Act 10 (more than 6 months !) And he does it for his children. He does not know how they will manage in the future society that we are leaving them. We discuss a little about this finding that we must change things, consume differently, distribute differently wealth. We agree on that. No time to waste, we see gendarmes walk to Capitol Square pass us. It does not bode well. By the way, quite quickly, we hear an explosion and they start charging.

 

 

It stings immediately to the nose and eyes even if I am at a safe distance from the epicenter of the event. Just in front of me a parasol of McDonald’s restaurant is on fire. It is an impression of chaos that reigns. And yet many onlookers are there to watch these scenes that look like an urban guerrilla. Crowd movements take place and we are specifically asked to move to shelter. I try to take some pictures, but I do not take any chances. I have no helmet, mask, or protections. I content myself with documenting the streets a little while remaining relatively sheltered. People evacuate a lady who is visibly shocked with eyes reddened by tear gas.

 

 

Shortly after, Place du Capitole, the heart of Toulouse is given back to pedestrians. People are moving around again as if nothing had happened. The vans of the municipal police move towards the epicenter of the demonstration that has moved. All that remains is cleaning up the damage … This Sunday morning, I learned from the newspapers that the police had used tear gas and water cannons to disperse the 2000 demonstrators in the late afternoon. The cleaning services were also hard at work to erase all the damage caused by this event. Anyway an Act 47 is already planned next Saturday … You’re right Daria. It’s a Sick Sad World.

 

 

All the photographs were made with the Ricoh GR in Toulouse.

 

 

Share Button

8
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
timJohn HarperJeff Chane-MouyeElizabeth CHAR Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Elizabeth CHAR
Invité

Oui ce monde est devenu fou. Les GJ veulent plus de pouvoir d’achat.
Une petite colérique tente, du haut de son adolescence, de faire comprendre au monde qu’il faut faire autrement, consommer moins.
Sinon, à part ça, le soleil continue de briller, la mer est bleue, les enfants jouent, Est-ce que ce monde est sérieux ?

John Harper
Invité

Sick, Sad and Mad. My French can just about translate “Chirac, tribute to a thief”, possibly this is what is said with the graffiti? Well, a revolution is very probably what’s needed, history tells us that the French might have done this before! What I suggest is not political, more of a change in attitude across the planet. A restructuring in our way of life…buy locally produced goods, boycott the countries who are big polluters, essentially stop consumerism. Really just winding back the clock 50 years or so. Politically the polarisation needs to end, too far Right or Left is… Lire la suite »

tim
Invité
tim

Nice Shots!!!