The story behind the photograph


J’ai toujours fustigé les concours photos car pour moi, la photographie n’est pas une compétition. Je vous renvoie à un bloc écrit il y a quelques temps de ça ici. Mais à côté de ça, j’ai déjà soumis mon travail pour des concours gratuits où il y avait quelque chose à gagner. L’appât du gain ! Bien sûr sans succès. C’est bien fait pour moi. Quand on fait quelque chose, pas pour de bonnes raisons, il n’y a pas de raisons d’être récompensé ! Il y a tellement de photos soumises lors de ces concours que les chances d’empocher le gros lot sont quasi nulles.

 

 

Cette fois, je vais participer à ce concours gratuit avec l’idée de remporter un Fuji X100 V. Un appareil clairement orienté Street Photography mais avec une focale fixe 35mm. Je vous invite à soumettre une photo de votre côté aussi. C’est gratuit, je vous rappelle ! Ce concours vous demande de soumettre une photo, mais aussi de joindre un texte pour expliquer l’histoire qu’il y a derrière cette photo. J’ai toujours pensé qu’une photo parlait d’elle même. C’est au lecteur de se poser des questions et d’interpréter la photo. Le photographe a donné certaines informations dans le cadre et c’est ce qui fait pour moi une photo intéressante. La photo peut être interprétée différemment suivant la personne qui la regarde. Notre sensibilité ne nous fera pas avoir la même interprétation de la photo.

 

 

C’est un raisonnement très Street Photography que j’ai en vous parlant de ça. Les meilleures photos pour moi sont celles qui posent plus de questions qu’elles n’apportent de réponses. Certaines sont très mystérieuses et doivent garder leur mystère. D’un autre côté, j’ai créé sur ce Blog une série : Behind This Shot, qui vous permet d’en savoir plus sur une photo que j’ai sélectionné. C’est une volonté d’avoir fait ça pour expliquer au travers d’exemples le process qu’il y avait eu quand j’ai pris la photo. C’est comme les TME (Trough My Eyes). Essayer de vous faire pénétrer dans ma tête pour voir ce qui attiré mon attention quand je click sur le déclencheur. Mais je ne le ferai pas pour toutes mes photos.

 

 

De toute manière vous seriez déçu de savoir qu’au final, l’histoire derrière certaines photos sont d’une banalité affligeante. C’est ce qui est beau en Street Photography. On arrive à sublimer le banal. Ce sont souvent des scènes banales qui figées à 1/500s ou plus qui nous offrent des moments d’éternité très beaux.

 

 

Alors oui, je vais sûrement soumettre une de mes photos pour ce concours, mais j’hésite encore car pour la photo que je veux soumettre, je n’ai pas spécialement envie d’en dire quoi que ce soit. La photo, vous la connaissez, c’est celle du vieil homme qui a une attitude pensive sur la plage. Cette photo se suffit à elle même. Elle est mystérieuse. C’est ce qui fait d’ailleurs le charme et l’intérêt de celle là. En dire plus n’a aucun sens.

 

 

Pour la petite histoire, je ne suis jamais intéressé par l’histoire derrière les photos de rue que je vois dans les livres ou sur internet. J’aime cette liberté qu’il m’ait donné d’interpréter la photo que j’ai sous les yeux avec les éléments que le photographe a bien voulu distiller dans sa composition. Une bonne photo, c’est une photo qui me questionne, qui m’interpelle et me force à avoir une attitude pro active devant elle. C’est une photo qui capte mon attention. C’est pour cela que je ne donne plus de titre à mes photos. Si j’ai besoin de faire une explication de texte pour une photo, c’est que ce n’est pas une bonne photo ou dans le cas de ce concours, c’est que la démarche est différente.

 

 

Au final, plus j’y pense et moins je suis sûr de participer à ce concours. C’est vrai que ce serait cool d’avoir un nouveau joujou comme le Fuji X100 V. Mais c’est comme tous les concours. Il y a un jury et leur choix sera toujours très subjectif. D’ailleurs chose assez rigolote, Valérie Jardin , dont je ne suis pas spécialement fan, fait partie du panel de photographes qui vont voter pour la photo (et l’histoire!) la plus intéressante. Et parmi les milliers de photos qui vont être soumises, soyons réalistes, il y a peu de chances que ma photo attire un quelconque intérêt. Rien de clinquant dans ce que je vais présenter. Pas de layers, pas de Light/Shadows, pas de juxtaposition rigolote  ou autre gimmicks tant appréciés par les concours. Bref, j’ai encore jusqu’au 30 novembre pour me décider …

 

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GRD4.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *