Tout ça pour ça ?


Vendredi 28 mai, c’est jour de repos pour moi et je suis de corvée de shopping … Bon bien sûr, c’est pour la bonne cause, c’est la fête des mères dimanche et comme je n’aime pas particulièrement faire les magasins, j’attends toujours le dernier moment pour m’y coller. Je dois trouver un cadeau pour ma mère, pour ma tante, pour ma femme. A chaque fois que je rentrais dans un magasin, je me précipitais sur la vendeuse pour lui demander de l’aide. De toute manière, elles voyaient bien que j’étais aux abois … Au final j’ai été plutôt bon car j’ai pas mis tant de temps que ça. J’avais aussi rendez-vous pour déjeuner avec Gwen. J’avais récupéré des trucs dans un petit resto qu’on aime bien et me voilà en train de traverser la ville chargé comme un bourricot avec un panier rempli de bouffe et des sacs plein les bras. D’ailleurs j’ai rangé mon Fujifilm XF10 dans ma poche car j’avais besoin de mes deux bras et mains pour tout porter.

 

 

Habituellement je m’arrange toujours pour avoir une main de disponible pour continuer à faire des photos. Quoi de mieux que des sacs dans une main pour se fondre dans la masse et passer inaperçu ? Une fois la pause déjeuner terminée, j’ai tout refilé à Gwen car ses bureaux étaient à deux pas et aussi parce que ma voiture était garée à des kilomètres de là … J’ai décidé  de rester faire des photos dans Saint-Denis et d’attendre sagement que les enfants ne sortent de l’école. Ca me laissait 2 bonnes heures pour battre le pavé. A un moment, je suis passé devant un magasin qui a toujours de jolies vitrines avec des éléments colorés collés dessus. Franchement leurs vitrines sont toujours très belles. C’est d’ailleurs ici que j’avais photographié il y a quelques temps un chien cartoon qui traînait sur le trottoir (Blog ici). Cette fois ci, rien sur la voix publique mais des stickers ont attiré mon attention.

 

 

Clairement il y avait du potentiel là. Toutes ces flèches qui pointaient vers l’intérieur avec juste ce qu’il faut d’espace pour pouvoir caler quelqu’un au milieu. Je préfère vous le dire tout de suite, je ne suis pas un fan de ce genre de photos qui est pour moi plus une blague visuelle qu’autre chose. Je sais qu’il y a pas mal de photographes de rue qui recherchent ce genre de situations et qui peuvent même rester sur place des heures, voire revenir plusieurs jours ou semaines d’affilée pour avoir LA photo. Le premier nom qui me vient à l’esprit, c’est Jonathan Higbee. Ce photographe est vraiment incroyable mais ce n’est pas ma conception de la Street Photography. C’est trop répétitif et franchement même si clairement il y a un challenge, c’est terriblement ennuyeux de mon point de vue …

 

 

Mais j’ai décidé de m’y coller quand même. Me voilà devant ces flèches à essayer de mettre quelqu’un pile au milieu. C’était déjà le premier challenge car le Fujifilm XF10, comme tous les appareils a un petit lag entre le moment où vous pressez le déclencheur et le moment où la photo est prise. Ou sinon ça vient de moi, mon œil a un mauvais câblage avec mon cerveau et il y a un lag entre le moment où je veux faire la photo et où l’information est envoyée à mon doigt … Bref, quoi qu’il en soit, c’était déjà la première difficulté. Mettre quelqu’un au milieu des flèches. Pas évident, car les personnes étaient toutes de tailles différentes, passaient plus ou moins près de moi … Une fois que j’avais le timing, le plus dur commençait. Eh bien j’avais bien quelqu’un au milieu, mais c’était horriblement plat. Comment les gens font pour arriver à obtenir quelque chose d’intéressant avec ça ?

 

 

J’avais ma petite idée. C’était d’avoir la personne pile au milieu qui me dévisagerait, mais non ! Ca ne marchait pas. La plupart des gens regardaient ce que je photographiais, donc regardaient la plupart du temps dans l’autre sens … Ce fut un échec total. Je suis resté quand même 30 minutes (!!!) sur place à essayer d’avoir quelque chose d’intéressant, mais c’était voué à l’échec. Il y a quelques photos potables, mais rien de transcendant

 

 

Ici je trouve amusant la flèche blanche qui sort du smartphone de la fille. C’est juste de la chance, je vous rassure …

 

 

Ici, on ne peut pas dire que le Monsieur Indien n’y ait pas mis du sien. Il est passé 3 fois devant moi et ce fut un désastre total et pourtant, le personnage était intéressant. Il était de petite taille et la première fois je n’ai pas réussi à le mettre au milieu. Les deux autres fois, je n’ai pas eu beaucoup plus de réussite car cette fois, la distance entre lui et moi n’était pas bonne. J’ai essayé de bouger un peu ou de m’accroupir, mais il fallait avoir un sacré timing pour bien réussir la photo.

 

 

Au final, je suis plus satisfait avec une des dernières photos que j’ai faite. Celle de cet homme avec une chemise à carreaux qui est venu voir la vitrine et se mettre tout seul au milieu des flèches. C’est plus simple avec quelqu’un de statique ! j’ai tilté un peu mon écran pour donner un peu de dynamisme à la photo. John Harper appréciera, lui qui n’aime pas cette technique ! J’ai essayé d’intégrer d’autres personnes dans la composition, mais au final il n’est pas resté suffisamment longtemps pour que je puisse faire d’autres photos.

 

 

Alors quoi, tout ça pour ça Jeff ? Eh bien oui. Je reste persuadé qu’il y avait mieux à faire ici avec ces éléments. D’autres personnes seraient même prêtes à revenir plusieurs jours d’affilée pour réussir à avoir LA photo. Pas moi … J’ai tout donné là et définitivement ce genre de situations ne sont pas faites pour moi. Ce n’est pas ma tasse de thé.

Au final, les photos faites ce vendredi ailleurs sont beaucoup plus intéressantes.

 

 

Toutes les photos ont été faites hier avec le Fujifilm XF10.

 

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *