Looking back …


Ca fait plus de 6 ans que je fais de la Street Photography. C’est peu quand je vois que certaines personnes ont des dizaines d’année derrière elles … Ca fait aussi 6 ans que je blogge. Dès que j’ai commencé à partager mes photos sur internet, j’ai eu ce besoin d’écrire aussi. Pas forcément d’écrire sur mes photos mais pour parler de ce que je faisais dans la rue. C’était comme une sorte de carnet photographique où je notais toutes les questions que je me posais, mon processus d’évolution en tant que photographe de rue. Les quatre premières années ont été très riches en contenu. C’est lors de cette période que j’ai écrit à mon avis mes Blogs les plus intéressants.

 

 

A cette époque j’étais présent sur les réseaux sociaux. La plupart de mes Blogs rédigés à l’époque étaient en lien direct avec ce que je voyais sur les différentes plateformes. Je me suis mis à dézinguer les comportements de certains photographes de rue. Ce n’était en aucun cas pour faire le buzz, pour faire parler de moi. La Street Photography a commencé à prendre beaucoup de place dans ma vie. Je n’ai pas choisi ça, elle s’est imposée d’elle même. Je me rends compte que j’ai grandi très vite en Street Photography. Je me suis beaucoup documenté sur la chose, j’ai lu énormément de Blogs, regardé beaucoup de livres de Masters, vu des tonnes et tonnes de photos lorsque j’étais présent sur les réseaux sociaux.

 

 

Au bout de 3 ans, j’ai eu l’impression d’avoir fait le tour de la chose. Ca a coïncidé plus ou moins avec mon départ des réseaux sociaux. Ce départ n’a pas été compliqué à faire. Pour moi, c’était la chose à faire car je voyais le côté malsain de ces plateformes. Je ne vais pas m’étendre là dessus, je l’ai déjà assez fait dans ne nombreux blogs rédigés à cette époque. Je me suis donc retrouvé avec juste mon Blog. J’ai assez vite ressenti un grand vide lorsque je devais écrire. Mes articles étaient très liés aux réseaux sociaux où je puisais énormément d’idées.

 

 

Depuis plus de deux ans, il ne me semble pas avoir écrit des articles de fond sur la Street Photography. J’ai pensé au début que c’était dû à mon départ de Réseaux Sociaux. En tout cas, comme je l’ai dit, ça coïncidait avec ça … Oui c’est vrai que j’ai toujours été râleur et les Réseaux m’offraient sur un plateau de quoi écrire. Mais je ne pense pas que ce soit la raison principale. J’ai vraiment l’impression d’avoir fait le tour de la chose.

 

 

Pas que je sois devenu expert en Street Photography, mais je suis arrivé à un point où des questionnements sur la pratique, sur le comportement des autres ou autre chose ne me touchent plus. En gros j’en ai rien à foutre de tout ça. Je fais égoïstement de la photographie de rue que pour moi. J’admire des gars comme Alex Coghe qui continuent vent debout à faire de la pédagogie pour amener les gens à mieux comprendre la pratique. Sincèrement, c’est pour moi le meilleur Blog pour qui s’intéresse à la Street Photography. Je ne dis pas ça parce que Alex m’a déjà interviewé et que j’ai été mis à l’honneur dans plusieurs de ses publications. Allez juste lire en introduction sa série A small guide to Street Photography. C’est 18 Blogs d’une très grande qualité. Je ne pense pas avoir lu quelque chose de similaire sur la toile.

 

 

Donc, oui, je n’ai plus grand chose à dire sur la Street Photography. Mais ça ne veut pas dire, loin de là, que je ne fais plus de Street Photography ! Comme je l’ai souvent dit, la Street Photography fait partie de moi. C’est une façon de vivre, de voir le monde. Je ne photographie plus pour montrer mes photos, mais j’ai juste en moi cette urgence de documenter ce qui se passe dans ma ville, ce qui se passe autour de moi.

 

 

Toutes les photos ont été faites avec le Ricoh GRD IV.

 

 

 

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.