A short Blog


Franchement, j’ai du me botter les fesses pour me remettre devant mon PC pour taper ce Blog ! Voilà plus de 5 semaines que je n’avais rien écrit. Côté Street Photography, je dois vous avouer que je n’en fais pas presque pas. Ce qui est plus gênant, c’est que ça ne me manque pas plus que ça … Depuis 2016, j’ai vécu à 200% la photographie de rue. Ca faisait partie de moi et en quelque sorte, ça me définissait. Mais depuis plusieurs mois, cette flamme qui brûlait en moi s’est émoussée.

L’impression d’avoir fait le tour de la chose. Je sais très bien que la rue offre toujours des choses différentes à photographier, mais un sentiment de se répéter et de tourner en rond. La Street Photography est aussi un état d’esprit et clairement je ne suis pas fond dans le truc. Je vous rassure tout de suite, pas de soucis particuliers dans ma vie. Tout va plutôt bien. Ma femme Gwen a enfin eu son contrat de travail. Les garçons ont bien entamé leur année scolaire. De mon côté RAS, j’ai ma routine habituelle. Routine où la photographie est pour le moment exclue.

Je continue à snaper de temps en temps, mais je suis loin d’être assidu. Pour vous dire, quand je dois attendre mes enfants à la sortie de l’école, je préfère bouquiner dans la voiture au lieu d’aller traîner avec mon appareil photo. Quelque chose qui me semblait impensable il y a quelques mois. J’ai regardé dans les photos prises ces 3 derniers mois et c’est pas terrible. Le manque d’implication se voit dans mon travail. Néanmoins, il y a quelque chose qui ressort. Mes photos récentes ont presque toutes un dénominateur commun. Elles montrent une réaction à une situation donnée. C’est pour moi la forme la plus pure de la Street Photography. Je partage avec vous quelques unes des photos faites ces 3 derniers mois.

 

Toutes les photos ont été faites avec le Ricoh GR3

 

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *