Ricoh GRD4 : Retour vers le futur 4


Depuis 3 semaines déjà j’ai repris le boulot à la suite du confinement. Après 2 mois passés à la maison, j’avais hâte de revenir au travail pour retrouver une vie sociale même si celle ci se résume à aller bosser à la tour de contrôle de Roland Garros, l’aéroport international de la Réunion. Ça peut paraître pompeux et prétentieux, mais c’est bien un aéroport international ! Bon ok un tout petit aéroport international … D’ailleurs en parlant boulot, comme partout en France, l’activité aéronautique est très réduite en ce moment avec très peu de vols à destination de la Réunion. Mais malgré le faible trafic, ça fait du bien de travailler et de reprendre le cours de ma formation qui a été aussi impacté par cette pandémie. Je vais rester encore un moment en formation.

 

 

J’attendais avec impatience la fin de cette période de formation pour avoir plus de temps à consacrer à la Street Photography. Je devrais logiquement passer mes tests en fin d’année. Ce serait un chouette cadeau de Noël cette qualification non ? En tout cas même si tout se déroule sans accroc pour le moment (mis à part ces deux mois perdus à cause du Covid-19), j’ai quand même hâte d’en finir. Maintenant que nous sommes installés chez nous dans notre nouvelle maison et que les enfant ont repris le chemin de l’école, j’ai même réussi à retrouver une certaine routine. J’avais déjà écrit un Blog sur les bienfaits de la routine. En tout cas personnellement je suis un animal routinier et j’ai besoin de traîner longtemps dans un même endroit pour m’y sentir bien et pouvoir faire des photos.

 

 

Pendant de nombreuses semaines depuis mon arrivée ici, j’ai lutté pour faire des photos dans Saint-Denis. J’avais déjà traîné dans ses rues mais jamais avec l’intention de faire des photos. Depuis que les enfants sont repartis à l’école, j’arrive trois fois par semaine à m’accorder une petite heure en milieu d’après-midi pour faire des photos. L’école de mes garçons se trouve pas loin du centre-ville et j’ai juste à me garer devant l’école puis de marcher vers la grande rue commerçante de Saint-Denis. Pas beaucoup de temps à perdre. Ce n’est pas la meilleure période de la journée pour faire des photos, mais je ne fais pas difficile. Je suis déjà content de pouvoir avoir cette petite heure avant d’aller chercher les enfants à la sortie de l’école à 15h30.

 

 

Si vous avez regardé les quelques vidéos que j’ai partagé dans mon précédent Blog, vous avez pu avoir un aperçu de la densité de monde dans les rues durant les milieux d’après-midi en semaine. Clairement il n’y a pas foule … Ça s’anime un peu plus vers 16h00 avec les sorties d’école. Mais d’une manière générale c’est relativement calme. C’est le samedi qui draine énormément de monde dans les rues. Je pense que c’est le jour qui serait idéal pour faire de la Street Photography ! Mais pour le moment, comme je vais travailler les samedis matins (il y a un peu plus de travail intéressant), je préfère passer les samedis après-midi en famille.

 

 

Je me rends compte que je passais beaucoup plus de temps dans les rues à Aix-en-Provence. En ce moment, même si je passe relativement peu de temps dans les rues de Saint-Denis, j’apprécie d’avoir retrouver une certaine routine qui rythme ma vie et d’ailleurs je le sens car je suis plus à l’aise quand je me retrouve dans la rue. Depuis ce début de semaine, j’ai ressorti mon Ricoh GRD4. Oui je sais que j’avais déjà écrit un Blog pour dire que j’arrêtais de m’en servir. Mais il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis … J’avais envie d’avoir à nouveau entre les mains, l’appareil qui m’avait jusqu’à présent le plus accompagné dans mes déambulations dans les rues d’ci et d’ailleurs.

 

 

Quel intérêt à photographier avec cet appareil de 10 ans ? Je pense que pas mal de gens pense que c’est une régression. On parle souvent de G.A.S (Gear Acquisition Syndrom) quand on parle photographie. Cette manie qu’ont certains photographes de penser qu’un nouvel appareil avec plus de MP,  de meilleures performances … fera d’eux un meilleur photographe. C’est une course en avant alimentée et crée par les constructeurs pour nous faire consommer. J’arrête donc momentanément d’utiliser mon Ricoh GR, qui a quand même 7 ans, pour retourner vers le Ricoh GRD4 et ses 10 MP. A côté de ça, Fuji vient de sortir le XT-4 avec 26 MP et le Leica Q2 est sorti il ya quelques temps avec 47 MP (!!!).

 

 

Ce retour en arrière se fait car je suis plus à l’aise dans les rues de mon nouveau terrain de jeu. Je suis aussi plus à l’aise dans mes baskets. Même si le GRD4 a un buffer de merde, il reste quand même un appareil extraordinaire dans la rue.

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GRD4 dans les rues de Saint-Denis.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Ricoh GRD4 : Retour vers le futur

  • jean Perenet

    Bonsoir,
    tes images sont superbes, un rendu dense et contrasté et des couleurs sublimes à mille lieues du gr ou gr2 à moins de passer du temps sur LR ou PS pour essayer de trouver le même rendu. Je suis content que tu aies réussi à le faire réparer si c’est le boitier maudit dont je t’avais parlé. C’est le meilleur appareil que je connaisse avec le GXR et son module 28mm. Les vieux capteurs 10 / 12 MP ont une densité que l’on perd avec les capteurs plus modernes qui sont certes plus définis mais manquent de substance à mon goût (Leica excepté mais les tarifs sont prohibitifs à part le X1 ou X2 qui sont bien moins chers d’occase qu’un GR3 mais on perd le 28mm et le 36mm c’est pas top pour la rue).
    Bon weekend à toi et merci pour les images
    Jean

    • Jeff Chane-Mouye Auteur de l’article

      J’ai longtemps cru que le GRD4 était fait que pour le noir & blanc. J’aime de plus en plus faire de la couleur avec lui. Comme toi, j’ai l’impression que les couleurs sont plus belles et moins numériques que les Ricoh APS-C. Même si cet appareil est vieux, mis à part le buffer que je préfère sur les appareils plus récents, je ne regrette rien sur le GRD4. J’ai l’habitude de jongler avec les iso et l’ouverture quand je suis dans la rue. J’ai pris l’habitude d’analyser la lumière pour connaître les réglages adéquats.
      Ce ricoh GRD4 n’est pas celui qui est reparti au sav de pentax en décembre dernier. J’ai eu Creapolis au tel qui m’a dit que pentax ne le reparait pas… Creapolis a été très réglo avec moi en me proposant 250€ sur leur site sans limite de temps ! J’utilise un GRD4 que j’ai acheté quasi neuf sur le boncoin. J’essaye d’être plus soigneux avec lui pour le faire durer… Ça commence à être rare ces petites bêtes

        • Jeff Chane-Mouye Auteur de l’article

          En fait, je n’ai jamais récupéré l’appareil. Pentax l’avoir depuis décembre dernier et depuis plus de nouvelles… J’ai relancé Creapolis qui était aussi étonné. Ils ont contacté pentax qui leur a dit que l’appareil ne serait pas réparé.