Sea, Kids and a Ricoh GRD4


Le combo parfait pour des vacances réussies ! Si vous êtes un lecteur fidèle de ce Blog, vous savez que j’ai tué quelques Ricoh GRD4 en m’approchant trop près de l’eau … Il faut dire que je suis irrémédiablement attiré par l’eau et mes enfants offrent toujours de parfaites opportunités pour faire des photos. Les vacances ont commencé vendredi soir et dureront 15 jours. Ces vacances nous ramènent quelques semaines en arrière. Très précisément le 4 août dernier.

 

 

Ce jour là, au retour de vacances passées dans le Sud de l’île, un évènement est venu bousculer notre petite vie et surtout celle de notre petit gars Ronan. Double fracture tibia/péroné à moins de deux semaines de la rentrée. Pour tout vous dire, il n’est pas retourné à l’école depuis et Gwen mon épouse a vécu un deuxième confinement avec lui à la maison. Elle a encore fait la maîtresse pour lui pendant près de 6 semaines ! Depuis 3 semaines maintenant, Ronan a été déplâtré mais avait beaucoup de mal à marcher. Il est déjà pas bien épais et il a perdu beaucoup de muscles et ses tendons qui n’ont pas travaillé pendant ce long laps de temps, se sont rétractés et il fallait travailler avec un kiné pour retrouver de la souplesse.

On attendait cette date du 16 septembre avec impatience. On l’avait cochée sur notre agenda. Ronan allait enfin remarcher et le calvaire était enfin terminé ! Eh bien non … Il n’arrivait pas à marcher et c’était la douche froide. Il aura fallu 3 semaines de rééducation pour qu’il remarche. Il n’en est pas encore à courir mais les quelques séances de natation dans la piscine l’ont sûrement aidé. Il s’est remplumé et sa jambe cassée s’est musclée, mais il y a eu aussi un déclic dans sa tête. Il ne considère plus sa jambe comme cassée. Quand on lui avait enlevé son plâtre, il nous disait encore qu’il ne pouvait pas marcher et poser sa jambe car elle était … cassée ! On avait beau lui dire (le doc aussi) que la fracture s’était bien consolidée (radio à l’appui) et qu’il pouvait y aller, mais pour lui, ce n’était pas vrai.

 

 

J’ai donc comme je vous l’ai dit des histoires contrariées avec le Ricoh GRD4 dès que je m’approchais d’un peu trop près de l’eau. Mais c’est plus fort que moi. L’hiver est fini chez nous et l’arrivée des moustiques annonce le début de l’été. Les températures remontent tout doucement et les enfants ont les nageoires qui frétillent et veulent aller à l’eau. C’est d’autant plus vrai pour Ronan car il est coincé à la maison et la natation est vivement recommandée pour remuscler sa petite patte de poulet.

 

 

Ce premier jour de vacances, on devait faire nos bagages car on déménageait pour le temps des vacances chez mes parents car des travaux devaient avoir lieu chez nous. Au lieu de ça, on a fini à la plage avec un petit picnic improvisé avec des cousines et ma sœur. Les enfants étaient ravis de profiter de ce premier jour des vacances avec leurs cousins. Ronan avait encore du mal à se déplacer rapidement, mais ça ne l’a pas empêché d’essayer de glisser sur sa planche en essayant d’imiter son frère. Joachim d’ailleurs a un sens inné de la glisse. Il se débrouille très bien sur des skis, arrive à faire des choses incroyables sur une trottinette, n’a pas peur de s’essayer au skate et là c’était assez impressionnant de le voir courir et glisser sur sa planche sans tomber. En gros tout le contraire de moi. Même si je fais du snowboard, je ne serais pas capable de faire ce qu’il fait.

 

 

Après le déjeuner, il me tannait pour que je vienne faire des photos de lui, mais je me suis écroulé sur une serviette sous un arbre pour piquer un roupillon car j’étais debout depuis 05h30 pour aller bosser … Quand j’ai émergé, je les ai vus en train de s’amuser à glisser sur leurs planches. Ricoh au poignet, je suis allé immortaliser ces moments. Les enfants offrent toujours de superbes opportunités pour la photo. Ils sont imprévisibles et ont souvent des gestuelles très photogéniques. J’ai du passer près de 30 minutes à leurs côtés à les photographier.

 

 

Pour le processing, j’ai pas longtemps hésité avant de faire du Noir & Blanc. Le ciel bleu immaculé se prêtait bien au monochrome. Je pouvais exposer sur le ciel pour ne garder que les silhouettes des enfants. J’ai travaillé à ISO 80 pour garder beaucoup de piqué aux photos. J’ai aussi fait quelques photos en couleur en essayant de faire des compositions intéressantes, mais au final exposer sur les hautes lumières pour faire du minimaliste fonctionnait le mieux pour la situation.

 

 

Cette première semaine de vacances, on va partir quelques jours en bord de mer pour profiter de la plage et du beau temps qui annonce l’arrivée de l’été. Une petite pensée pour ceux qui sont dans l’hémisphère nord qui commencent à avoir froid. L’été arrive chez nous. On vous envoie un peu de chaleur depuis l’île de la Réunion !

 

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GRD4.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *