Comic Street Photography


Cela fait plus d’un mois que je n’ai à proprement parler, pas fait de photographie de rue. Ma dernière sortie doit dater du 23 juin. C’était le dernier jour d’école pour Joachim et Ronan a décidé lui aussi d’écourter son année scolaire peu de temps après. Il avait raison ! Il avait déjà loupé les 3 premiers mois à cause de sa jambe plâtrée, il était inutile d’aller jusqu’au bout … Bref, ça ne me dérangeait pas car ils avaient eu une année bien chargée et ils avaient bien mérité de se reposer un peu. Ce n’était pas prémédité, mais je me suis aussi arrêté de faire de la photographie de rue.

 

 

 

Habituellement, j’arrive toujours à me motiver pour aller faire un peu de Street le samedi ou tout simplement pendant les vacances en m’accordant un peu de temps rien qu’à moi, mais là, je n’avais pas spécialement envie. J’ai juste profité des vacances avec les enfants. Vous avez pu le voir dans mon Blog précédent, que nous avons été à la mer, en randonnée. La semaine dernière encore, je les ai amené randonner et aussi se baigner dans la rivière. Bref, on ne chôme pas et les vacances sont bien remplies pour le moment. Si je me suis arrêté de faire de la Street Photography, par contre, j’ai fait un nombre incalculable de photos des enfants et de ma famille. D’ailleurs pour le diaporama de juillet, la Street sera mise de côté au profit des photos faites de mes proches.

 

 

J’avoue néanmoins que ça commence à me démanger et l’autre jour je rentrais d’une vacation de nuit et je rentrais tranquillement chez moi et je suis passé à côté de petites scènes  qui ont attiré mon attention. Je me suis un peu à faire du Air Street Photography. Cékoidonc ? Eh bien c’est comme du Air Guitar. De la Street Photography sans appareil photo ! J’essayais d’imaginer en regardant la scène, comment je pourrais la photographier, faire quelques pas de côté par rapport à la lumière, être plus ou moins près … Je pense que n’importe quel photographe de rue ne regarde plus ce qui se passe devant lui de la même façon que les autres. C’est finalement un petit jeu mental qui nous pousse à voir ce que ça donnerait en photo.

  • I photograph to find out what something will look like photographedGarry Winogrand

Mais les enfants sont encore en vacances jusqu’à la mi-août et je ne compte pas reprendre la Street Photography avant qu’ils soient à l’école. Moi aussi je suis en vacances !

 

 

Il n’y pas très longtemps, j’ai installé une petite application rigolote sur mon smartphone. Il s’agit de Comica. Cette appli utilise des filtres pour transformer vos photos en comics. Il y a aussi d’autres filtres assez rigolo. Je me suis d’ailleurs amusé à payer de ma personne pour voir à quoi je pourrais ressembler en personnage qui aurait trop abusé sur les bons petits plats de ma mère. Le résultat est terrible et me conforte dans l’idée qu’il faut que je continue de faire du sport …

 

 

Bon au delà de ces filtres qui font bien rire les enfants (et les adultes aussi), j’ai trouvé intéressant de passer certaines de mes photos en mode Comic. Le croquis permet de simplifier une photo en ne prenant en compte que les formes importantes. Si il y a trop d’éléments indésirables, le croquis sera fouillis. Ce procédé permet de mettre en valeur le côté graphique de certaines photos. J’ai lu que pour savoir quelle photo sort du lot, il suffit de regarder l’ensemble des photos sous forme de vignettes et de prendre celle qui attire le plus votre attention. Je ne suis pas entièrement convaincu par cette méthode car au final ça ne met en avant que le côté graphique ou le côté épuré de la photo.

 

 

Sur des photos plus complexes où beaucoup d’éléments sont présents dans le cadre, c’est moins évident car on a l’impression que c’est trop fouillis. C’est le cas pour la photo ci-dessous. Même si les éléments importants sont bien présents dans le croquis : la petite fille, le masque et la main.

 

 

Et pourtant la photo correspondant à ce croquis marche bien en N&B contrairement à son homologue « dessin ». Le fait qu’il y ait beaucoup de parties sombres dans la photo n’aide pas le logiciel qui a tendance à surcharger le dessin. Il faut de larges parties lumineuses pour que le ce soit efficace. C’est le cas pour ces deux photos ci-dessous.

 

 

Au final, cet outil est intéressant pour un certain type de photo. Comme je l’ai dit plus haut, il s’agit de photos graphiques et épurées. Ca permet de simplifier au maximum la photo et mettre en avant la composition. comme vous pouvez vous en douter, les photos utilisant le light/shadow s’en tirent particulièrement bien  lors de la transformation. Ce qui n’est pas forcément le cas avec des photos avec une lumière plus plate. On n’aura dans ce cas pas assez de forts contrastes pour avoir un résultat correct.

Voilà, pas de nouvelles photos dans ce Blog, mais il aura été question de Street Photography quand même !

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *