Reconnecting with Street 2


Ma seule résolution pour cette nouvelle année était de me reconnecter avec la rue. De reprendre du plaisir à faire des photos et surtout de passer plus de temps dans la rue. Enzo Ferrari disait à juste titre que pour gagner une course, il fallait déjà commencer par la finir… En Street Photography, c’est un peu pareil. Pour en faire, il faut déjà être dans la rue !

 

 

En faisant le bilan de l’année écoulée, j’ai eu l’impression que j’avais passé toute l’année avec le GR3. Mais en réalité, je n’ai commencé à utiliser cet appareil qu’au mois de juin. Si on considère que depuis fin juillet, je n’ai presque pas fait de photos, ça ne fait en réalité que 2 mois ! Je l’ai quand même utilisé sporadiquement jusqu’à la fin de l’année. Mais en ce début d’année 2023, j’avais envie de revenir aux basiques. Et quoi de mieux que le GRD IV !

 

 

OK, je me répète souvent. J’avais dit que je ne l’utiliserai plus, mais c’est plus fort que moi … Faut croire que quoi que je fasse, je finirai toujours avec cet appareil dans les mains. Donc ce n’était pas prévu, mais je commence cette année 2023 avec le GRD IV !

 

 

Les vacances scolaires durent encore jusqu’à fin janvier et habituellement, ce ne sont pas des périodes très fastes pour la pratique de la photographie de rue. Je m’occupe essentiellement des enfants et je n’ai quasi pas de temps pour moi. Nous sommes en ce moment à Rodrigues, une petite île à l’est de Maurice où nous passons une petite semaine de vacances. Pour le coup, j’avais amené mon Fuji Xe2, mon 18 mm f2, mon 35mm f0. 95 & même mon 55/200 mm f3.5-4.8 ! Bref la grosse artillerie. J’avais aussi glissé dans le sac, le GRD IV et quelques batteries.

 

 

Au final je n’utilise depuis le début du séjour que le Ricoh … Quoi de mieux que le Ricoh GRD IV pour se reconnecter avec la photographie ? Ce vieil ami est intimement lié à ma passion pour la Street Photography. Mais là il n’est pas question de street photography. Ce sont des vacances familiales. Néanmoins, comme on était de passage à Port Mathurin, le chef lieu de l’île, pour aller faire de l’essence à une des rares stations service de l’île, nous sommes restés manger là bas car on a subit une averse comme seule peuvent les offrir les îles tropicales ! Moi qui avait prévu de consacrer quelques dizaines de minutes à parcourir la ville pour faire un peu de street photography, c’était pour le coup la douche froide.

 

 

J’ai néanmoins profité d’une éclaircie pour me ruer faire quelques photos. Clairement, il y a du potentiel. Mais il faudrait passer plus de temps et prendre le temps. Ce dont je ne disposais pas. J’avais négocié quelques minutes avec les Kids qui avaient envie d’aller à la plage ailleurs… Donc je n’ai fait que rusher dans les rues dans trop prendre le temps.

 

 

Comme à Port Louis à Maurice, le ville est très colorée et les rues assez étroites voient les gens marcher au mieux des rues. C’est idéal pour me remettre à faire de la Street Photography. Malheureusement, une vingtaine de minutes n’est pas suffisante pour obtenir des résultats. Mais j’étais content néanmoins de passer ces quelques minutes à snapper dans les rues.

 

 

Je vous avouerai que c’était assez simple de faire des photos à Port Mathurin car les rues sont étroites et très colorées. Le retour dans les rues de Saint-Denis sera plus compliqué, mais j’ai bien l’intention de m’y remettre sérieusement. Une chose est sûre, je suis content de retrouver le Ricoh GRD IV. Cet appareil est tellement puissant malgré ces 12 ans d’âge. A croire qu’il se bonifie comme du bon vin !

Toutes les photos ont été faites avec le Ricoh GRD IV.

 

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Reconnecting with Street

  • Jean Perenet

    De superbes images de Rodrigue. Ta remarque sur les averses tropicales m’ont rappelé celles de Maurice ou d’Indonésie. En shootant vite sans attendre tu as pris de très belles photos. Je fais souvent comme ça dans la rue.
    Bonne continuation
    Jean

    • Jeff Chane-Mouye Auteur de l’article

      On a beaucoup aimé Rodrigues qui ressemble bien plus à la Réunion que Maurice. C’est une ambiance très créole alors qu’à Maurice, il y a beaucoup d’indiens et de chinois. Je n’avais y encore jamais vu d’aussi belles couleurs qu’à Rodrigues.
      Tu connais comme moi le GRD IV. Il excelle dans des conditions pareilles et le rendu des couleurs est juste superbe.
      On va essayer l’année prochaine d’aller en Thaïlande. Puis bien sur en Indonésie aussi ! 😎