Light is not enough ! 4


(English version at the bottom of the page)

Qu’est ce qui fait une bonne photo ? Une bonne lumière, une bonne composition, du contenu, de l’émotion ? Un peu de tout ça je suppose. C’est assez compliqué en Street Photography d’avoir tous ces éléments dans une même photo.  La raison en est assez simple. La rue est imprévisible et nous capturons ce qui se présente devant nous. Parfois la plus belle des scènes se passera dans une ruelle assez sombre. D’autres fois, la lumière sera sublime, les ombres magnifiques, mais au final il ne se passera rien. Récemment mon ami John Harper m’a interpellé sur un post Instagram sur le fait qu’on devait arrêter de s’appuyer uniquement sur une bonne lumière pour faire une photo.

 

 

Vous avez pu constater depuis un moment que je n’arrête pas de fustiger les photos vides où il n’y a juste qu’une silhouette ou du Light/Shadow dedans. Tout le monde n’est pas d’accord avec moi là dessus et ça me va. Je ne prétends pas imposer mon point de vue à tout le monde. Je ne vous livre que le mien sur la chose. Quand j’ai commencé la Street Photography il y a 3 ans, ces photos étaient le summum pour moi ! Je les trouvais terriblement percutantes. D’ailleurs, un de mes premiers Blog que j’ai rédigé s’appelait Light/Shadows. Pour tout vous dire … Mais depuis un moment, je les trouve terriblement ennuyeuses. Ces photos sont de véritables clichés de la Street Photography et on en voit trop ! Rien ne les distinguent des autres. Esthétiquement c’est très joli et très plaisant à l’œil, mais j’en peux plus  de les voir. Je ne dis pas que toutes les photos avec des silhouettes ou du Light/Shadows sont à jeter, mais il n’y en a très peu qui ont véritablement de l’intérêt.

 

 

Comme je l’ai dit dans le titre de ce Blog : La lumière ne suffit pas ! Bien sûr étymologiquement, la photographie veut dire « peindre avec la lumière ». Mais quand on se repose uniquement sur la lumière, on arrive à quelque chose de terriblement ennuyeux. Et Dieu sait qu’on en voit plein de photos vides et insipides sur les réseaux sociaux. Il y a un côté waouh immédiat qui plaît beaucoup. De vraies machines à likes. Il y a quelques mois Pentax et Fisheye avaient lancé un concours pour faire gagner un Ricoh GR II. Je vous renvoie au Blog que j’avais écrit à l’époque. Le palmarès était constitué que de photos où le seul et unique maigre intérêt était la lumière. J’aurai pu en rire, mais j’avais plus envie de pleurer devant ces photos pitoyables.

 

 

Je peux paraître dur, mais soyons honnêtes. On fait ce genre de photos quand on débute. C’est gratifiant car c’est joli, mais si après plusieurs années de pratique on continue à ne faire que ça, je pense qu’il faut se poser des questions. Ces photos ont un côté graphique indéniable mais c’est justement ça le problème. On est plus dans du graphisme urbain. On n’est plus dans la Street Photography comme moi je le conçois. Avant qu’on me tire dessus à boulets rouges, je tiens à rappeler que c’est mon avis perso sur la question …

 

 

La lumière doit se mettre au service du contenu et non masquer justement l’absence de contenu !

Je parle pour moi aussi. Quand je manque d’inspiration, ça m’arrive de tomber dans la facilité et de faire ce genre de photos. Pourquoi ? Parfois j’ai besoin d’un petit coup de boost quand mes yeux ne voient plus rien dans la rue. Ces photos comme je l’ai dit ont un petit côté waouh immédiat qui me permet de me remettre en selle en regonfler ma confiance.  C’est un peu comme du Mc Donald’s ! Ça comble votre faim sur le coup, mais vous avez faim à nouveau une heure après … Et là vous regrettez d’avoir mangé ça … Moi au processing, j’ai juste honte de ces photos que j’ai prises.

 

 

Alors quoi ? Plus de silhouettes ou du Light/Shadows ? Non, je ne dis pas ça, mais je pense juste qu’on doit les utiliser pertinemment. Les intégrer à une composition, à un contenu, mais ne pas tout faire reposer sur l’esthétisme implacable des aplats noirs.

 

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GR.

 

 

~ o ~

 

 

 

Light is not enough !

 

 

 

 

What makes a good photo ? Good light, good composition, content, emotion ? A little bit of all that I guess. It’s quite complicated in Street Photography to have all these elements in one photo. The reason is quite simple. The street is unpredictable and we capture what comes before us. Sometimes the most beautiful scene will happen in a dark alley. Other times, the light will be sublime, the shadows beautiful, but in the end nothing will happen. Recently my friend John Harper challenged me on an Instagram post about the fact that we had to stop relying only on a good light to make a photo.

 

 

You’ve seen for a while that I do not stop flogging empty photos where there is just a silhouette or Light/Shadows in it. Everyone does not agree with me on it and it suits me. I do not pretend to impose my point of view on everyone. I only give you mine on the thing. When I started Street Photography 3 years ago, these photos were the pinnacle for me ! I found them terribly striking. Besides, one of my first blog that I wrote was called Light/Shadows. To be honest … But for a while, I find them terribly boring. These photos are real clichés of Street Photography and we see too much ! Nothing distinguishes them from others. Aesthetically it’s very pretty and very pleasant to the eye, but I can not see them anymore. I’m not saying that all the pictures with silhouettes or Light/Shadows are to be discarded, but there are very few that really have any interest.

 

 

As I said in the title of this Blog : The light is not enough ! Of course, etymologically, photography means « painting with light ». But when we only rest on the light, we arrive at something terribly boring. And God knows that we see plenty of empty and tasteless photos on social networks. There is an immediate wow effect that pleases a lot. Real likes machines. A few months ago Pentax and Fisheye had launched a contest to win a Ricoh GR II. I refer you to the Blog I wrote at the time. The prize list was made up of photos where the one and only lean interest was light. I could have laughed at it, but I feel like crying in front of those pitiful pictures.

 

 

I can seem hard, but let’s be honest. We do this kind of photos when we begin. It’s gratifying because it’s nice, but if after many years of practice we continue to do just that, I think we must ask questions. These photos have an undeniable graphic side but that’s the problem. We are more in urban graphics. We are no longer in Street Photography as I understand it. Before you blast me, I want to remind that it’s my personal opinion on the question …

 

 

Light must place itself at the service of the content and not conceal the lack of content !

 

I speak for myself too. When I’m lacking inspiration, it happens to me that I fall into the ease and make those kinds of pictures. Why ? Sometimes I need a boost when my eyes can not see anything in the street. These photos as I said have an immediate wow effect that allows me to get back in the saddle to boost my confidence. It’s a bit like Mc Donald’s ! It fills your hunger right now, but you’re hungry again an hour later … And there you regret to have eaten that … Me processing, I’m just ashamed of these photos I took.

 

 

So what ? More silhouettes or Light/Shadows ? No, I’m not saying that, but I just think we have to use them effectively. To integrate them into a composition, to a content, but not to make everything rest on the implacable aestheticism of the black flat areas.

 

 

All the photos were made with the Ricoh GR.

Share Button

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
FrancescoJeff Chane-MouyeJohn Harper Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
John Harper
Invité

That was interesting looking at your first blogpost, I’m still waiting for a prize, even though you said there wouldn’t be one! If we look at the best or most well known photographs made then we realise pretty quickly that almost all of them don’t rely on light play. They’re practically all content with a small amount of form. If you then begin looking at the Social Media photographic “stars” then it becomes clear that play with light and shadow is very popular and content doesn’t count for that much. I like very much your guy with the road markings… Lire la suite »

Francesco
Invité

Totally agree with you!!