Beach please ! 4


(English version at the bottom of the page)

Il y a quelques mois de çà, j’avais été interviewé par Tim Huynh pour le compte de son Blog. Tim déclarait qu’il aimerait me voir faire plus de photos à la plage. En discutant avec lui sur messenger, on avait même déliré en disant qu’on devrait créer un Beach Collective en réponse à tous ces collectifs qui pullulent sur la toile. L’idée est un peu folle, mais en y réfléchissant un peu, il y a des plages dans le monde entier et ce collectif pourrait regrouper un bon grand nombre de personnes de diverses régions du monde ! Alors Ok Tim, lance le Collectif et je me joins à toi ! D’ailleurs tu ne m’en voudras pas d’avoir emprunté le titre d’une de tes séries : « Beach Please ! »

 

 

J’ai fait mes premières photos à la plage au Prado à Marseille. Mais j’ai vite arrêté car j’en avais marre de faire tous ces aller-retours à Marseille. Depuis je fais surtout des photos à la plage lors de sorties en famille. Ce qui doit faire une petite dizaine de sorties par an. En février dernier, nous sommes allés passer 3 semaines à l’Île de la Réunion. Si vous suivez un peu mon Blog, vous devez savoir que dans 6 mois nous allons vivre définitivement là bas. Pendant ces 3 semaines, nous avons passé beaucoup de temps à la plage. Il faut dire que nous sommes partis de Jouques sous la grisaille avec des températures avoisinant les 0°C alors qu’il faisait plus de 30°C sur l’île !

 

 

Personnellement, j’ai toujours préféré aller crapahuter dans les montagnes que de faire bronzette sur du sable. Mes enfants et ma femme sont de grands fans de la plage. Et il faut dire qu’il y a matière à s’amuser sur l’île. OK, il ne faut pas se baigner n’importe où car les requins ont la fâcheuse tendance à croquer quiconque s’aventure en dehors des lieux autorisés. D’ailleurs les requins ont changé les habitudes des gens en les concentrant plus sur le lagon qui dispose d’une barrière de corail.

 

 

En ce mois de février, l’été joue les prolongations avec des températures record pour la période. Non rien à voir avec le réchauffement climatique … Beaucoup de touristes sur les plages et beaucoup de monde les mercredis et week-end car les locaux profitent eux aussi de cet été indien. Même si il y a foule à la plage, nous ne sommes pas entassés les uns sur les autres comme sur la côte d’Azur. Il y a de la place pour tout le monde. C’est donc là que j’ai sévi pendant plusieurs jours avec mon Ricoh GR entre les mains.

 

 

J’étais surtout à la plage pour profiter de la mer avec ma famille. Comme d’habitude, entre deux baignades pour aller voir les poissons multicolores, j’ai le Ricoh au poignet pour faire des photos de mes enfants. Vous vous doutez bien que la tentation est trop grande pour aller faire un peu de Beach Street. Pas besoin d’aller bien loin, il se passe mille choses à la plage. Un peu comme dans la ville, mais j’ai l’impression qu’à la plage, les photos viennent à vous. Un peu comme le marchand de glaces ! Ce gars avec son échoppe à roues jaune, je l’ai repéré dès le premier jour, tellement je l’ai trouvé photogénique. Et ce qu’il y a de bien avec ce genre de petits commerces ambulants, c’est qu’il y a toujours du monde qui fait la queue en attendant d’être servis. Je n’ai plus qu’à me mettre dans la queue et de faire des photos en attendant mon tour ! En plus à la fin j’ai une glace !

 

 

Comme dans la rue, il faut être très réactif à certaines scènes car elles sont éphémères et vous pouvez regretter de ne pas avoir cliquer assez vite. Cette photo de la licorne en est la preuve. Nous arrivions tout juste sur la plage quand j’ai vu dans l’eau cette énorme bouée licorne. Je me suis dit que ce serait intéressant de l’intégrer à une photo. A peine les sacs posés, je vois la licorne qui se dirige vers la plage et s’apprête à sortir de l’eau. Je sens qu’il faut que je me dépêche. Je récupère vite mon Ricoh GR et je me précipite sur la plage pour les prendre en photo à la sortie de l’eau. J’aurai pris dans la précipitation, 2 photos … Vous savez quoi ? La première était la bonne.

 

 

Les sujets ne sont pas légion sur la plage. Vous avez les gens qui bronzent, qui se tartinent de crème solaire, les gens avec des glaces, les gens avec des licornes …  Comme dans la rue, ce sont des scènes banales à la plage. Vous devez trouver un moyen de rendre vos photos intéressantes. Je n’en suis pas encore à être très près des gens comme je peux l’être dans la rue. Les gens sur la plage sont en grande partie dénudés et donc plus vulnérables à mes yeux. Ils sont là pour prendre du bon temps. Je garde une certaine distance car je ne veux pas qu’ils se sentent agressés par un espèce de grand gars asiatique avec un petit boitier noir entre les mains ! Je n’ai pas besoin de ça à la plage.

 

 

Il y a un élément très important à la plage : Le ciel. Très souvent il est bleu et occupe une grosse partie de la composition. Ça nous offre un super arrière plan de couleur uniforme comme en studio. D’ailleurs c’est pour ça que les photos fonctionnent aussi bien en couleur qu’en N&B.

 

 

Mais pendant ces vacances, j’étais plutôt en mode couleur. C’est la première fois que je testais réellement le Ricoh GR et je voulais voir ce que ça donnait en couleur. Autre élément important : La lumière. A moins de venir tôt le matin ou en fin d’après-midi, la lumière est plutôt dure. Grands amateurs de Light/Shadows, passez votre chemin, il vous faudra être bien plus créatif pour faire vos photos. La plage est un espace dégagé sans bâtiments ou autres mobiliers urbains pour vous permettre de faire des photos comme dans la ville. Par contre, la plage est un endroit qui se prête bien aux photos avec des silhouettes. Mais là aussi il faut être créatif car on a vite fait de tomber dans la facilité.

 

 

Voilà mes premières impressions après ces quelques jours passés à la plage. Même si photographier à la plage est un peu plus intimidant qu’en ville, je trouve au final plus simple de faire des photos si vous gardez une certaine distance avec vos sujets. Ça tombe très bien car j’essaye d’aérer plus mes photos en capturant des scènes. La plage est un endroit idéal pour cela.

 

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GR.

 

 

~o~

 

 

Beach please !

 

 

 

A few months ago, I was interviewed by Tim Huynh on behalf of his blog. Tim said he would like to see me do more photos at the beach. In talking with him on messenger, we even raved about saying that we should create a Beach Collective in response to all these collectives that abound on the web. The idea is a little crazy, but if you think about it, there are beaches around the world and this group could bring together a good number of people from different parts of the world! So Ok Tim, launch the Collective and I join you! Besides, you will not mind if I borrowed the title of one of your series: « Beach Please! « 

 

 

I made my first pictures at the beach at the Prado in Marseille. But I quickly stopped because I was tired of doing all these trips to Marseille. Since then I mostly take pictures during family fun time by the sea. What must do a dozen outings a year. Last February, we went to spend 3 weeks on Reunion Island. If you follow my Blog a bit, you must know that in 6 months we will definitely live there. During these 3 weeks, we spent a lot of time at the beach. It must be said that we left Jouques under the greyness with temperatures around 0 ° C while it was over 30 ° C on the island!

 

 

Personally, I always preferred to trudge in the mountains than to sunbathe on sand. My children and my wife are big fans of the beach. And it must be said that there is matter to have fun on the island. OK, do not swim anywhere because sharks have the annoying tendency to chew anyone who ventures out of authorized places. Moreover sharks have changed people’s habits by concentrating them more on the lagoon that has a coral reef.

 

 

In the month of February, the summer plays extra time with record temperatures for the period. Not anything to do with global warming … Many tourists on the beaches and a lot of people all on Wednesdays and weekends because locals also enjoy this Indian summer. Even if there is a crowd on the beach, we are not packed like sardines on the French Riviera. There is room for everyone. This is where I spent several days with my Ricoh GR in the hands.

 

 

I was mostly at the beach to enjoy the sea with my family. As usual, between swimming to see the multicolored fish, I have the Ricoh on my wrist to take pictures of my children. You can imagine that the temptation is too great to do some Beach Street. No need to go far, there is a thousand things on the beach. A bit like in the city, but I have the impression that at the beach, the photos come to you. A bit like the ice cream shop! This guy with his yellow wheeled stall, I spotted it from the first day, so I found it photogenic. And the good thing about these kind of small  mobile street shops is that there are always people waiting in line waiting to be served. I just have to put in the queue and take pictures while waiting for my turn! In addition to the end I have an ice cream!

 

 

As in the street, you have to be very reactive to certain scenes because they are ephemeral and you may regret not having clicked fast enough. This photo of the unicorn is the proof. We were just on the beach when I saw this huge unicorn on the water. I thought it would be interesting to integrate it in a photo. As soon as the bags are put, I see the unicorn moving towards the beach. I feel I have to hurry because people will get out of the sea. I quickly get my Ricoh GR and I rush to the beach to take pictures at they were getting out of the water. I have taken in a hurry, 2 photos … You know what? The first was the good one.

 

 

The subjects are not legion on the beach. You have people who tan, who spreads sunscreen, people with ice cream, people with unicorns … As in the street, they are mundane scenes at the beach. You have to find a way to make your photos interesting. I am not yet very close to people as I can be in the street. People on the beach are largely bare and therefore more vulnerable to my eyes. They are here to have a good time. I keep a certain distance because I do not want them to feel assaulted by a kind of big Asian guy with a little black box in his hands! I do not need that at the beach.

 

 

There is a very important element to the beach: The sky. Very often it is blue and occupies a large part of the composition. It gives us a great background of uniform color as in the studio. Besides that’s why the photos work as well in color as in B&W.

 

 

But during these holidays, I was in color mode. This is the first time I actually tested the Ricoh GR and wanted to see what it was like in color. Another important element: The light. Unless you come early in the morning or late afternoon, the light is rather harsh. Great lovers of Light/Shadows, go your way, you will have to be much more creative to make your photos. The beach is a clear space without buildings or other urban furniture to allow you to take pictures as in the city. By cons, the beach is a place that lends itself well to photos with silhouettes. But here too, we have to be creative because we quickly fall into the ease.

 

 

Here are my first impressions after these few days at the beach. Even if shooting at the beach is a bit more intimidating than in town, I find it easier to take pictures if you keep a certain distance with your subjects. It is very good because I try to air more my photos by capturing scenes. The beach is a great place for that.

 

 

All the photographs were made using the Ricoh GR.

Share Button

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Jeff Chane-MouyeJohn HarperTim Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Tim
Invité
Tim

last photo is the best! Ice cream one!

John Harper
Invité

I’m in on the Beach Collective, where do I sign? 😉 .
This is the kind of stuff I need for my « Happyland » project. My choice here is the opener and of course we have some layering in that. As Tim mentioned already the ice cream shot to end is also a contender.