Paris : Far away, so close … 6


(English version at the bottom of the page)

Ça y est, je m’atèle enfin à la rédaction de mon Blog sur mon court séjour parisien. Les souvenirs sont encore là mais j’ai l’impression que ça fait une éternité ! Paris c’était il y a 1 mois, mais entre temps beaucoup de choses se sont passées. Bristol a beaucoup occupé mon esprit et j’ai d’ailleurs rédigé un bon paquet de Blogs sur mon séjour en UK. Il faut dire que j’avais passé une semaine à ne faire que de la Street Photography. La dernière fois que j’avais fait ça, c’était à Liverpool il y a 3 ans …

 

 

Nous avions décidé ma femme et moi d’emmener les enfants voir Paris avant de déménager à l’Île de la Réunion. C’est quand même la capitale et il y a plein de choses à voir. D’ailleurs sûrement trop de choses pour un court séjour. Quitte à monter sur Paris, on a décidé de faire aussi Disneyland. Je ne vais pas m’attarder sur notre séjour chez la Bande à Mickey, mais les enfants ont adoré ! On a fait tout plein de manèges plus effrayants les uns que les autres. C’est un monde en carton pâte, mais vachement bien fait. J’étais ému de voire Mary Poppins alors que mes enfants sont passés indifférents devant elle …

 

 

Nous avons passé en tout 4 jours à Paris même. Autant vous dire que c’est extrêmement court … Nous avions essayé de faire un planning de visites, mais c’était compliqué de s’y tenir et on devait composer aussi avec les enfants qui fatiguaient. Même si on se déplace en métro, les distances parcourues à pied sont longues pour des petites jambes d’enfants. Au final on s’est contenté du strict minimum pour nos visites. Il fallait aussi que ce soit ludique pour les enfants. Nous avons donc fait : Le musée du Quai Branly, Le Louvre, la Tour Effeil, le jardin des plantes, le musée de l’évolution, l’Aquarium du Trocadero, une petite virée en bateau mouche et aussi pour terminer l’Exposition sur Toutankamon. C’est peu et beaucoup à la fois. Juste pour info on a attendu près de 3h (!!!) pour monter à la Tour Eiffel …

 

 

Côté photo, je savais que ce séjour à Paris n’allait pas être dédié à la Street Photography. Il faut savoir faire la part des choses. Ce séjour était avant tout un séjour en famille. Pas comme mon séjour à Bristol … Même si c’est assez frustrant d’aller à Paris et de ne pas pouvoir arpenter les rues comme le font certains photographes de rue parisiens que je connais (Christophe Mousset, Cedric Roux, Pierre Montant ou encore Elizabeth Char …). J’ai pu en tout et pour tout m’accorder 1 petite heure en solo une fin d’après-midi. De toute manière, vu les journées chargées qu’on avait, j’avais pas trop envie de sortir une fois rentrés à notre appartement …

 

 

D’ailleurs pour la petite anecdote, j’étais sur le parvis de Notre Dame quand s’est déclarée la première alarme dans les toits. C’est en rentrant à l’appartement que ma femme ma demandé si j’avais vu l’incendie à Notre Dame. Je pensais qu’elle me parlait du quartier de Notre Dame, mais j’étais loin de penser que c’était bien la cathédrale qui brûlait … J’ai fait quelques photos sans me douter que le feu avait commencer à prendre dans la toiture.

 

 

Je vous avais déjà dit que j’étais monté sur Paris avec 2 Ricoh GRD 4. Je les avais nettoyés et je pensais qu’ils fonctionnaient correctement. C’est à Disneyland que je me suis rendu compte que j’avais de gros problèmes sur les deux appareils. Très peu de photos de notre séjour chez Mickey sont utilisables. C’est pour cette raison que j’ai rapidement appelé Elizabeth Char pour lui emprunter son Ricoh GR 2 pour le reste de notre séjour dans la capitale. Pour le reste, je vous invite à relire mon Blog  Ricoh GR(D) : The Curse.

 

 

J’ai donc passé ces quelques jours à shooter exclusivement avec le Ricoh GR 2. J’avais déjà expliqué dans un précédent Blog que je n’étais pas un adepte du mode TAv. Ce qui me déplaît dans ce mode, c’est l’impossibilité de définir une limite à la montée en ISO. Pour moi c’était f8 et 1/500s et donc le monde TaV choisissait l’ISO qui correspondait en fonction de la lumière disponible. Ce mode est courant sur les autres marques. Sur le Fuji par contre on peut mettre une limite haute aux ISO. Par exemple moi je savais qu’il ne fallait pas que je monte plus haut que 12800 ISO car au dessus je perdais beaucoup en qualité d’image. Quand les conditions lumineuses étaient pourries, mon Fuji XE2, gardait l’ouverture à f8, les ISO étaient au max à 12800 et l’appareil choisissait de dégrader la vitesse. Le mode TAv sur le Ricoh opère différemment. Il garde constant l’ouverture et la vitesse et monte inexorablement dans les ISO. Ce qui fait que si on ne prête pas attention vous avez des images à ISO 25600 voire plus ! Autant vous dire inutilisables…. Le GR 1 ou 2 est vraiment très mauvais au dessus de 6400 ISO. C’est pourquoi je n’aime pas ce mode sur le GR 1(2). Je préfère opérer en mode A (priorité ouverture), en choisissant mon ouverture et mon ISO et laisser l’appareil calculer la vitesse. Vous allez me dire que c’est la même chose que le TAv ! Eh bien non. Je sais que je n’irai jamais au dessus de ISO 6400. Je préfère si la lumière venait à manquer sacrifier ma vitesse ou ma profondeur de champ. D’ailleurs c’est assez révélateur le tout nouveau Ricoh GR 3 ne dispose plus de ce mode TAv.

 

 

Même si je n’ai pas pu me dégager du temps pour faire de la Street, j’ai profité de nos visites pour faire quelques photos. Comme j’avais constamment l’appareil au poignet, j’ai profité de tous les moments, que ce soit dans les files d’attente, dans le métro ou tout simplement en chemin vers les différents musées. Paris offre énormément d’opportunités. Il se passe toujours quelque chose et à la limite on ne sait pas où donner de la tête. C’est assez perturbant car quand on vient de province comme moi, c’est un peu too much. On a vite fait de s’éparpiller tellement il se passe de choses.

 

 

Je vous ai regroupé dans un diaporama un certain nombre de photos réalisées pendant ce court séjour parisien. Tout y est mélangé ! Des photos de ma petite famille, des snapshots à la volée dans la rue. Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GR 2 et le Ricoh GRD 4.

 

 

 

 

~o~

 

 

 

Paris : Far away, so close …

 

 

 

 

That’s it, I’m finally finsishing my writing of my Blog on my short stay in Paris. The memories are still there but I feel like it’s an eternity ! Paris was 1 month ago, but in the meantime a lot has happened. Bristol took a lot of my mind and I wrote a a lot of blogs about my stay in the UK. It must be said that I had spent a week doing only Street Photography. The last time I did that was in Liverpool 3 years ago .

 

 

We decided my wife and I to take the children to Paris before moving to Reunion Island. It’s the capital city and there is plenty to see. Besides, surely too much for a short stay. Leaving to go on Paris, we decided to do also Disneyland. I will not dwell on our stay overthere, but the kids loved it ! We made lots of rides more frightening than each other. It is a fake world, but really well done. I was moved by Mary Poppins even though my children were indifferent to her …

 

 

We spent a total of 4 days in Paris. As much to say that it is extremely short … We tried to do a schedule of visits, but it was difficult to stick to it and we also had to deal with the children who were tired. Even if you travel by metro, the distances traveled on foot are long for little children’s legs. In the end we were satisfied with the bare minimum for our visits. It was also necessary that it is playful for the children. So we did: The Quai Branly Museum, The Louvre, The Effeil Tower, The Garden of Plants, The Museum of Evolution, The Trocadero Aquarium, A Small ride on the Seine and also The Exhibition On Toutankamon. It’s a little and a lot at a time. Just for info we waited nearly 3 hours (!!!) to go up to the Eiffel Tower …

 

 

On the photo side, I knew that this trip to Paris was not going to be dedicated to Street Photography. You have to know how to share things. This stay was above all a family journey. Not like my stay in Bristol … Even if it’s pretty frustrating to go to Paris and not be able to walk the streets like some Paris street photographers I know (Christophe Mousset, Cedric Roux, Pierre Montant or Elizabeth Char…). I could in all and give me a small hour solo one late afternoon. Anyway, given the busy days we had, I did not really want to go out once we got back to our apartment …

 

 

Moreover for the little anecdote, I was on the forecourt of Notre Dame when declared the first alarm in the roofs. It was while returning to the apartment that my wife asked me if I had seen the fire at Notre Dame. I thought she was talking to me about Notre Dame neighborhood, but I was far from thinking it was the cathedral that was burning … I did some photos without suspecting that the fire was starting to take in the roof.

 

 

I already told you that I went to Paris with 2 Ricoh GRD 4. I had cleaned them and I thought they were working properly. It was at Disneyland that I realized that I had big problems on both cameras. Very few photos of our stay at Disneyland are usable. That’s why I quickly called Elizabeth Char to borrow her Ricoh GR 2 for the rest of our stay in the capital. For the rest, I invite you to reread my Blog Ricoh GR (D): The Curse.

 

 

So I spent these few days shooting exclusively with the Ricoh GR 2. I had already explained in a previous blog that I was not a fan of the TAv mode. What I do not like about this mode is the impossibility of defining a limit to the ISO. For me my settings were f8 and 1/500s and so the TAv  chose the ISO which corresponded according to the available light. This mode is common on other brands. On the Fuji by cons we can put a high limit to ISO. For example, I knew that I should not go higher than ISO 12800 because above I lost a lot in image quality. When the light conditions were bad, my Fuji XE2, kept the aperture at f8, the ISOs were max at 12800 and the camera chose to degrade the speed. The TAv mode on the Ricoh operates differently. It keeps constant the aperture and the speed and goes up inexorably in ISO. So if you do not pay attention you have images to ISO 25600 or even more ! As you say unusable …. The GR 1 or 2 is really bad above 6400 ISO. That’s why I do not like this mode on the GR 1 (2). I prefer to operate in mode A (Aperture priority), by choosing my aperture and my ISO and let the camera calculate the speed. You’ll tell me it’s the same as the TAv ! Well no. I know I will never go above ISO 6400. I prefer if the light ils lacking to sacrifice my speed or depth of field. Moreover, it’s quite revealing the new Ricoh GR 3 no longer has this TAV mode.

 

 

Even though I could not get away from the street, I took advantage of our visits to take some pictures. As I had the camera constantly on the wrist, I took advantage of every moment, whether in the queues, on the subway or simply on the way to the different museums. Paris offers a lot of opportunities. There is always something going on and at the limit we do not know where to turn. It’s quite disturbing because when you come from the province like me, it’s a little too much. We are quickly scattered so much things happen.

 

 

I have put together in a slideshow a number of photos taken during this short Parisian stay. Everything is mixed ! Photos of my family, snapshots on the fly in the street. All photos were made with the Ricoh GR 2 and the Ricoh GRD 4.

 

Share Button

6
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
ValJeff Chane-MouyeJohn Harper Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
John Harper
Invité

I’m not good with queues, no way would I stand in one for three hours! Man there’s some great stuff in that slideshow. I watched it twice. Once again I worry that your work won’t be seen and it unquestionably does need to be viewed.

Val
Invité
Val

I really like your text and pictures. I can’t say which ones are my favorites because I would check nearly all of them. Of course the Cathedral and the lady in the Smart looking the other way is now so meaningful …