What’s next ?


Voilà plus de 45 jours que nous sommes confinés. Quand cette période a débuté, les enfants étaient en vacances. Rien n’a donc changé… Aujourd’hui les enfants sont officiellement en vacances. Entre temps, ma femme et moi avons passé tout notre temps à leur faire l’école à la maison. Une chose est sûre, je ne suis pas fait pour ça. Pas suffisamment de patience et sûrement un manque de pédagogie aussi. Mais je pense qu’on n’a pas été trop mauvais pendant ce confinement. On espère que le déconfinement prévu le 11 mai en France se passera bien. Les enfants devraient faire leur rentrée le 18 mai. C’est encore conditionnel. Sur le principe, nous aimerions qu’ils reprennent l’école, mais nous attendons plus de précisions sur les modalités de reprise des cours. Le virus semble être sous contrôle à l’île de la Réunion. Ces deux dernières semaines, nous avons comptabilité moins de 20 cas.

 

 

Beaucoup de personnes attendent avec impatience cette date du 11 mai, moi y compris. Mais il faut être réaliste. Ce 11 mai ne sera pas un retour à la vie d’avant… Ce ne sera juste que le début d’une nouvelle phase. Une phase de reprise de l’économie . Ce sera forcément différent de ce qu’on a connu avant. On pourra jouer aux vieux cons et dire : « c’était mieux avant… ». Mais il va sans dire qu’au final, ce sera bien le cas !

 

 

Est ce que je vais à nouveau sortir faire des photos dans les rues de Saint-Denis ? Pas tout de suite. Je dois encore m’occuper de notre déménagement. C’est pour ça aussi qu’on attend avec impatience cette fin de ce confinement. Le 16 mars dernier, on se préparait à emménager dans notre nouvelle maison. La suite vous la connaissez… On a hâte de se retrouver chez nous. La priorité reste donc notre déménagement. Je ne sais pas aussi comment ça se passera au niveau du boulot pour moi. Des collègues font pression auprès de notre Cheffe pour que je puisse revenir au boulot pour poursuivre ma formation. Ça fait déjà deux mois que je suis en télétravail chez moi et ça commence à faire long… Le pire là dedans c’est qu’il y a très peu d’avions  qui se posent  à l’île de la Réunion. Donc très peu de trafic pour que je puisse me former. Là aussi, beaucoup d’interrogations sur ce qui m’attend dans les prochains mois.

 

 

La vie va s’articuler différemment jusqu’à un éventuel vaccin. Donald Trump vient de déclarer qu’il est persuadé qu’on aura un vaccin avant la fin de l’année. Chouette ! Enfin c’est aussi celui qui a dit qu’on devrait utiliser un spray buccal à la javel pour tuer le Covid-19… On continuera de vivre avec la crainte de choper ce satané virus. Il faudra faire les choses différemment. Consommer aussi autrement pour éviter de se retrouver dans des endroits bondés avec le risque d’être en contact avec des gens porteurs du virus.  Encore beaucoup d’inconnues. Ma mère nous a déjà confectionné des masques lavables. Je les utilise déjà pour aller faire les courses. Je ne me vois pas les porter toute la journée… Ici à l’île de la Réunion, j’ai déjà la marque de bronzage des lunettes, on va devoir s’habituer à avoir le bronzage spécial masque !

 

 

Cette période a marqué un énorme break dans mon travail dans la rue. Depuis que j’ai commencé à documenter les rues d’Aix-en-Provence en 2016, je n’avais encore jamais connu une période d’arrêt aussi longue. Je ne peux pas dire que j’étais en manque durant ces deux derniers mois. J’étais occupé à autre chose et je n’avais pas envie de penser Street Photography. Je considère qu’il y a un temps pour tout. Je suppose que beaucoup de photographes de rue ont bravé le confinement pour documenter cette période inédite qui marquera l’histoire. Certaines photos auront un caractère documentaire, mais le jeu en valait il la chandelle ?

 

 

Même si je n’ai pas eu de manque concernant la Street Photography, j’ai quand même hâte de pouvoir ressortir de chez moi. Pourvoir me balader dans les rues et observer les choses où les gens. Je ne sais pas encore si ces choses seront possibles dans un futur proche. En tout cas, ce qui est sûr c’est que les close up agressifs que je faisais seront à proscrire ! Ça tombe bien, j’en faisais un peu moins ces derniers temps, préférant capturer des scènes. La situation sanitaire m’imposera de garder une certaine distance avec les gens photographiés. Après les milliards de photos de gens aux téléphone partagées sur les réseaux sociaux, nous aurons droit à une nouvelle mode : les gens avec des masques, et sûrement au téléphone aussi… Au moins on se fera moins emmerder avec le droit à l’image ! Enfin je vous dit ça, mais personnellement je n’ai jamais été embêté avec ce problème et pourtant j’ai un style plutôt agressif…

 

 

Voilà. Je ne sais pas de quoi demain sera fait. Est ce que la pratique de la Street Photography va changer ? Je n’en sais rien. Les choses vont être un peu différentes pendant quelques temps ça c’est sûr…

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GRD 4 et le GR en 2018.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *