Ricoh GRD IV and low light. 2


 

(English version at the bottom of the page)

Ça fait plus de 2 ans que j’utilise presque exclusivement le Ricoh GRD IV pour mon travail dans la rue. Je pense maîtriser assez bien cette appareil photo, mais je ne l’avais pas encore bien exploité en basse lumière. Il faut dire qu’on est des enfants gâtés dans le sud de la France avec le taux d’ensoleillement  bien plus important qu’ailleurs. Même en automne et en hiver, nous continuons d’avoir de sacrées belles journées. Enfin pas cette année …  La météo depuis plusieurs semaines est assez capricieuse et nous pouvons compter sur les doigts d’une main les jours de soleil. En ce moment c’est plutôt ciels nuageux au mieux, ou sinon pluie … Je comprends mieux maintenant pourquoi la ville d’Aix-en-Provence est jumelée avec la ville anglaise de Bath !

 

f2.8 | ISO 400.

 

C’est peut-être pour ça que j’ai commencé à faire des photos autrement que par jours ensoleillés. Pendant longtemps j’ai regardé la météo avant de prévoir une sortie sur Aix-en-Provence. Dès que je voyais des nuages dans les prévisions météo, je préférais rester à la maison. Inutile de sortir si le soleil n’était pas là … Aujourd’hui, les choses ont changé. Je préfère largement sortir quand la lumière est plus « plate ». Une lumière plus uniforme sans contraste me permet de concentrer sur ce qui se passe dans la rue sans être attiré irrémédiablement par la lumière comme une luciole. Je trouve le soleil de plus en plus distrayant. Par jours de grand soleil, je fais toujours le même type de photo. Pourtant je sais que je me répète constamment, mais j’ai du mal à voir autre chose. Je pense qu’il faut que je travaille là dessus. Je sais pertinemment que le soleil n’y est pour rien, mais c’est mon état d’esprit qui est à changer. Ce n’est parce qu’il y a du soleil qu’on est obligé de faire du Light/Shadow basique sans âme.

 

f1.9 | ISO 400.

 

Comme je vous le disais, je prends de plus en plus de plaisir à faire des photos par temps nuageux. Je dirais même que je recherche ces conditions de lumière.  J’ai récupéré depuis quelques jours mon Ricoh GRD IV. Même si j’aime beaucoup utiliser mon Fuji XE2, je l’ai rangé sur l’étagère. Il est pourtant bien meilleur en basse lumière. Mais j’ai décidé de persévérer avec le Ricoh pour essayer de mieux l’utiliser quand la lumière vient à manquer. J’avais déjà écrit un Blog là dessus il y a quelques mois : Pushing the Ricoh GRD IV. Mon approche a été un peu différente cette fois ci. Je sais que le Ricoh GRD IV n’est pas très bon au dessus de 400 ISO. Mon objectif était de ne jamais dépasser cette limite de 400 ISO tout en essayant de garder une vitesse raisonnable dans la rue pour éviter tout flou de bougé.

 

f2.8 | ISO 400.

 

L’ouverture vous me direz ? Eh bien, avec des conditions de lumière faibles, je me trouvais très souvent à f1.9 ou f2.8. C’est à dire constamment à ouverture max (ou presque). Etant donné que le Ricoh possède un petit capteur, ce n’est pas gênant. En terme de profondeur de champ, f1.9 équivaut à f5.6 et f2.8 à f8 sur un APS-C. Donc je garde une relative bonne profondeur de champ. C’est pour celà que je ne rechigne plus maintenant à photographier à grande ouverture. Ça me permet de mieux gérer aussi les ISO. J’essaye de les garder aussi bas que possible car les photos ont un meilleur piqué !

 

f2.8 | ISO 400.

 

Ça me demande beaucoup d’attention dans la rue car j’optimise au maximum les capacités de l’appareil. Je suis constamment en train d’ajuster mes réglages en fonction des conditions de lumière. Trouver le bon compromis entre l’ouverture (f), la vitesse et l’ISO. Ça ne vous rappelle rien ? Eh bien c’est que vous n’avez pas connu l’époque de l’argentique ! C’est exactement ce que je faisais quand j’utilisais mon Nikon FM2 sauf que l’ISO (ASA) était fixe. Pour ce dernier point, en fonction de la météo, on choisissait telle ou telle pellicule.

 

f1.9 | ISO 400.

 

Je vous ai dit que ça ne me gênait pas plus que ça maintenant de faire des photos à f1.9 ou f2.8 car je connais mes distances. C’est essentiel car vous pouvez maîtriser votre profondeur de champ (là où votre photo sera relativement nette). Je veille surtout à avoir une vitesse raisonnable. Comme je suis souvent très près des gens, une vitesse d’au minimun 1/200s est nécessaire pour ne pas avoir de flou de bougé. C’est une valeur limite qui m’aide à ajuster les autres paramètres. Petit à petit des réglages deviennent récurrents et ça me permet d’associer certains réglages à certaines conditions de lumière. Bien sûr, ce n’est valable que pour mon Ricoh GRD IV !

 

f1.9 | ISO 400.

 

Ce travail dans la rue sur les basses lumières m’a permis de maîtriser encore mieux mon Ricoh et d’en tirer le meilleur, quelque soient les conditions de lumière. Je l’ai même testé dans des galeries commerciales et à aucun moment je ne suis passé au dessus de 400 ISO. Ça m’a aussi permis de réaliser que même les jours de soleil, je devais faire en sorte d’avoir un nombre d’ISO assez bas car  les photos sont de bien meilleures qualité à ISO 80 qu’à ISO 200 voire 400. Je me suis déjà employé à le faire et je suis assez bluffé par le rendu. Cette méthode a ses limites car je n’ai pas de filtre ND sur mon appareil et il est limité à 1/2000 s. Avec un franc soleil, je pense que je pourrai utiliser f4 et ISO 80. Ce qui est déjà bien mieux que f8 et ISO 200.

 

f4 | ISO 80.

 

Moi qui pensait que j’avais déjà fait le tour de mon Ricoh GRD IV ! Il n’en est rien. Cet appareil qui a presque 8 ans, en a encore sous le capot.

 

f1.9 | ISO 400.

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GRD IV.

 

 

 

~o~

 

 

 

Ricoh GRD IV and low light.

 

 

 

 

It’s been more than 2 years that I use the Ricoh GRD IV almost exclusively for my work in the street. I think I pretty much master this camera, but I had not yet used it too much in low light conditions. It must be said that we are spoiled children in the south of France with the rate of sunshine much higher than elsewhere. Even in autumn and winter, we continue to have some really nice days. Finally not this year … The weather for several weeks has been quite capricious and we can count on the fingers of one hand on sunny days. Right now it’s rather cloudy skies at best, or else rain … I understand better now why the city of Aix-en-Provence is twinned with the English city of Bath !

 

f2.8 | ISO 400.

 

Maybe that’s why I started taking photos other than sunny days. For a long time I checked the weather before planning a Street Session to Aix-en-Provence. As soon as I saw clouds in the weather forecast, I preferred to stay at home. No need to go out if the sun was not there … Today, things have changed. I’d rather go out when the light is more « flat ». A more uniform light without contrast allows me to focus on what is happening in the street without being irretrievably attracted by the light like a firefly. I find the sun more and more distracting. On sunny days, I always do the same type of photo. Yet I know that I constantly repeat myself, but I have trouble seeing anything else. I think I have to work on that. I know for a fact that the sun is not to blame, but it is my state of mind that I need to change. It is not because there is sun that one is forced to make souless Light/Shadow photographs.

 

f1.9 | ISO 400.

 

As I said, I take more and more pleasure to take pictures in cloudy days. I would even say that I am looking for these light conditions. I got back for a few days my Ricoh GRD IV. Although I really like to use my Fuji XE2, I put it on the shelf. It is however much better in low light. But I decided to persevere with the Ricoh to try to use it better when the light is running out. I had already written a blog about it a few months ago: Pushing the Ricoh GRD IV. My approach was a little different this time. I know that the Ricoh GRD IV is not very good above ISO 400. My goal was to never exceed this limit of 400 ISO while trying to keep a reasonable speed on the street to avoid any camera shake.

 

f2.8 | ISO 400.

 

What about aperture you will tell me ? Well, with low light conditions, I was very often at f1.9 or f2.8. That is to say constantly with maximum aperture (or almost). Since the Ricoh has a small sensor, it’s not a problem. In terms of depth of field, f1.9 equals f5.6 and f2.8 to f8 on APS-C. So I keep a relatively good depth of field. It is for that that I do not hesitate now to photograph wide open. It allows me to better manage the ISO too. I try to keep them as low as possible because the photos are sharper !

 

f2.8 | ISO 400.

 

It requires a lot of attention in the street because I maximize the capabilities of the camera. I am constantly adjusting my settings according to the light conditions. Find the right compromise between aperture (f), speed and ISO. It does not remind you of anything ? Well, you did not know the time of nalog cameras ! That’s exactly what I did when I used my Nikon FM2 except that the ISO (ASA) was fixed. For this last point, depending on the weather, we chose this or that film.

 

f1.9 | ISO 400.

 

I told you that it does not bother me more than that now to take pictures at f1.9 or f2.8 because I know my distance. This is essential because you can control your depth of field (the range where your photo will be relatively sharp). I am especially careful to have a reasonable speed. As I am often very close to people, a speed of at least 1/200s is necessary to avoid blurry pictures. This is a limit value that helps me adjust other parameters. Gradually, settings become recurring and it allows me to associate certain settings with certain light conditions. Of course, this is only valid for my Ricoh GRD IV !

 

f1.9 | ISO 400.

 

This work in the street on the low lights allowed me to better master my Ricoh and get the best, whatever the light conditions. I even tested it in commercial galleries and at no time did I go over 400 ISO. It also allowed me to realize that even on sunny days, I had to make sure to have a low ISO number because the photos are much better at ISO 80 than ISO 200 or 400. I have already used to do it and I am quite amazed by the rendering. This method has its limits because I do not have an ND filter on my camera and it is limited to 1/2000 s. With a clear bright sun, I think I can use f4 and ISO 80. Which is already much better than f8 and ISO 200.

 

f4 | ISO 80.

 

Me who thought I had already gone around my Ricoh GRD IV ! It is not so. This camera is almost 8 years old, but it’s still a great one !

 

f1.9 | ISO 400.

 

All the photographs were made with the Ricoh GRD IV.

 

Share Button

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Jeff Chane-MouyeJohn Harper Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
John Harper
Invité

Great camera, excellent photographer using it is the key. If you’re going to start only photographing in dim light, no sunshine, you’ll only be out in Aix 10 times a year 😉
Always interesting, always top quality images.