Ricoh GR3 : Go back to work Pentax/Ricoh 2


On m’avait offert un Ricoh GR3 en octobre de l’année dernière. Depuis je ne l’avais pratiquement pas utilisé. Il a passé plus de 2 mois en SAV à cause d’un problème de surchauffe. Pentax avait changé le bloc optique sans donner plus de détail. Ce qui est rigolo c’est que j’avais envoyé un Ricoh GRD4 il y a quelques temps et là aussi, le bloc optique avait été changé … C’est la réparation magique de Pentax ? Le Ricoh GR3 dormait tranquillement dans sa boîte. J’utilisais le Ricoh GR et je ne voyais pas l’utilité de changer d’appareil vu qu’il faisait très bien le job. J’ai néanmoins voulu tester ce Ricoh GR3 pour savoir ce qu’il avait dans le ventre. J’ai donc shooté exclusivement avec le GR3 pendant 4 semaines. Le problème c’est qu’au bout de ces 4 semaines, je suis parti en vacances avec deux appareils : le GR3 et le GRD4. Dès le premier jour, je n’ai pas hésité et j’ai pris le Ricoh GRD4 pour faire mes photos. Ce n’est pas très bon signe quand un appareil sorti en 2011 a ma préférence … C’est vrai que j’adore cet appareil, mais ce n’est pas pour me targuer de shooter avec un appareil rétro ! C’est tout simplement parce que cet appareil est meilleur pour l’utilisation que j’en fais. Je ne fais pas de paysage, d’architecture. Je fais exclusivement de la Street Photography en plus de documenter la vie de ma famille. Indéniablement pour ces deux pratiques, le Ricoh GRD4 surclasse le Ricoh GR3. Passons directement au vif du sujet et je vais vous parler des points Positifs et Négatifs du Ricoh GR3. Ce n’est pas un test comme vous avez l’habitude d’en voir.

 

 

 

 

  • Points positifs : 
      • Système anti poussière efficace : J’ai eu des problèmes de poussière assez rapidement, ce qui en soit n’est pas terrible, mais le système qui consiste à faire vibrer le capteur fonctionne bien et j’ai eu l’agréable surprise de voir la poussière disparaître !
      • Dynamique de l’appareil : C’est assez bluffant de récupérer pas mal d’infos dans les parties sombres ou lumineuses d’une photo. Y a pas à dire, le capteur 24 MP est top.
      • Plus performant à  ISO élevés (gain d’~2 diaphs) lié au capteur avec 50% de MP en plus. Clairement photos utilisables en couleur à ISO 3200 et 6400. Ce qui n’était pas le cas avec le GR ou le GR2 de 16 MP.

 

  • Points négatifs :
      • Absence de flash : C’est pour moi un gros point négatif. Avec le Leaf Shutter du GR, j’aime bien de temps en temps utiliser le flash. C’est quand même top de pouvoir utiliser le flash à des vitesses pouvant aller à 1/2000s ! Plus possible avec le GR3 qui perd cet élément que beaucoup regrettent …
      • Appareil mal équilibré.  Le GRD4 pèse 215 g avec batterie et carte SD. Le Ricoh GR lui 245 g et le GR3 pèse 250 g. Le GR3 avec sa petite taille est très (trop ?) compact et vous avez l’impression qu’il est très lourd même si au final vous pouvez constater qu’il fait pratiquement le même poids que le GR. Au final, je le trouve moins bien équilibré et je prends moins de plaisir à l’avoir en main.
      • Surchauffe de l’appareil : Les GRistes officiels n’en parlent pas. Et pourtant pour avoir échangé avec l’un d’entre eux, il m’a avoué que oui l’appareil chauffait, mais comme il l’éteignait souvent quand il ne l’utilisait pas, ce n’était pas trop gênant pour lui … Ah ça c’est sûr, si je l’éteins quand je suis dans la rue, il ne risque pas de surchauffer ! Mon GR3 est revenu de SAV à cause d’un problème de surchauffe. Le Bloc optique a été changé mais il surchauffe toujours. Je tiens à signaler que je vis peut être sur une île tropicale où il fait relativement chaud. Ceci explique peut être cela, mais des personnes habitant le nord de l’Europe ont aussi reporté ce problème… Je pense sincèrement que c’est un problème de conception de la part de Pentax. Je trouve qu’au bout d’un moment cette chaleur insupportable et j’éteins l’appareil pour le faire descendre en température, en espérant que rien d’intéressant ne se passe pendant que j’ai l’appareil éteint …
      • Autonomie risible : Enfin à rire jaune car l’autonomie est vraiment merdique ! Vous avez intérêt à avoir un paquet de batteries supplémentaires pour tenir une journée ! J’ai pourtant ôté l’option écran tactile pour économiser la batterie, mais ça ne change pas grand chose.
      • Disposition des boutons power et déclencheur mal pensée : Ça m’est arrivé d’éteindre l’appareil alors que j’appuyais sur le déclencheur ! Les boutons sont pratiquement alignés ! Vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous. Au niveau ergonomie, c’est pas terrible… ça mérite même un carton jaune.
      • AF moins bon comparé au GR et surtout au GRD4 : Je me suis souvent retrouvé avec un AF qui patinait dans la semoule malgré son AF hybride censé le rendre plus rapide. Je ne vous parle même pas des performances en basse lumière … Le GRD4 vieux de 9 ans lui dame le pion … Même le GR qui n’est pas un foudre de guerre semble faire mieux que lui
      • A quoi sert l’écran tactile ? Qui se sert de cet écran dans la rue ? Qui shoote ou fait la mise au point en utilisant l’écran ? Au mieux c’est plus simple de naviguer dans les menus avec l’écran tactile, mais à quel prix ? Réduire encore plus l’autonomie déjà ridicule de l’appareil ?

 

 

Je n’ai pas besoin de 24 MP. Je pense que Pentax/Ricoh s’est trompé en concevant cette dernière itération du GR. Ils ont voulu reprendre la recette gagnante du Ricoh GRD4 : AF à détection de phase et de contraste, stabilisateur optique, meilleure capacité macro. Ce qui marchait sur un petit capteur ne donne pas le même résultat sur un capteur plus large qu’est l’APS-C. Le système anti-poussière est vraiment une bonne idée. Beaucoup de personnes ont réclamé que l’appareil soit « Dust seal », mais ça ne rime à rien ! Ca aurait obligé Pentax/Ricoh à proposer un appareil avec objectif non rétractable. Tu le mets comment l’appareil dans la poche ensuite ? Personnellement, j’ai eu des problèmes de poussières sur le GR, GR3 mais je n’en ai jamais eu sur le GRD4. Ce qui me laisse à penser que le petit capteur est la voie que j’aurai aimé voir Pentax/ Ricoh suivre …  Au lieu de ça, on a droit à plus de MP, un appareil aussi petit que le GRD4, un écran tactile, un stabilisateur, un système anti-poussières. Pentax/Ricoh a coché toutes les cases des specs des appareils avec qui il est en concurrence et a casé tout ça dans un petit boitier noir (bonjour la surchauffe pour évacuer toute la chaleur générée …) . C’est le cas depuis 2013. Le GR ne se démarque plus de ce que fait la concurrence, mise à part le mode Snap.

 

 

Alors Messieurs Pentax/Ricoh, remettez vous au boulot pour nous pondre un Ricoh GR4 qui j’espère sera meilleur que le GR3 … Est ce que je vous conseille d’acheter le Ricoh GR3 ? Si vous traînez sur ce Blog, vous savez qu’il n’est question ici que de Street Photography. De ce point de vue, je ne conseille pas l’achat du Ricoh GR3. Si vous voulez de l’APS-C, achetez vous un Ricoh GR d’occase de 2013. Cet appareil est vraiment très bon. On trouve encore des Ricoh GR2 (sorti en 2015) neufs, mais l’AF est moins bon que le le GR. Mais si vous voulez acheter le meilleur appareil de la série GR (numérique) à ce jour, achetez un Ricoh GRD4 (2011). Pour cela le Boncoin ou Ebay vous permettront de mettre la main sur des appareils souvent quasi neufs à moins de 350€. Je ne vais pas détailler ici tout ce qui rend cet appareil bien meilleur que les GR plus récents. Je vous mets quelques liens de Blogs plus anciens rédigés sur le Ricoh GRD4.

Ricoh GRD4 et couleur

Ricoh GRD4 & low light

Pushing the Ricoh GRD4

Ricoh GRD4 : The Iconic Street Camera

Un dernier coup de gueule sur la Street Edition sortie récemment en série limitée … Eh bien, elle est moche et chère. Comment se distingue t’elle ? Je vous envoie sur une vidéo de Tim Huynh. En gros, un peu de gris sur l’appareil, un viseur amovible mais surtout avec une bague d’objectif orange (!!!) et un strap poignet avec aussi du orange dessus … Tout ça justifié par les designers de Pentax/Ricoh parce qu’on trouve beaucoup de orange dans la rue (cônes de signalisation, feux oranges …). Oh mon Dieu ! Ils ont laissé le stagiaire designer cette Street Edition ???? Dans sa vidéo Tim dit que ce n’est pas gênant d’avoir du orange sur son appareil photo car il ne se cache pas dans la rue pour faire de la Street Photography. Moi non plus ! Mais je n’ai pas besoin d’attirer l’attention sur moi avec cette bague orange toute dégueulasse ! Sinon, je peux m’acheter un nez rouge de clown. Ce sera moins cher … Chose rigolote, il y a aussi dans la boite, la bague noire originale … Alors quoi Pentax/Ricoh ? On n’assume pas complètement son choix plus que discutable ? La Street Edition aurait du juste contenir l’appareil original avec 10 batteries supplémentaires pour tenir une journée de Street Photography … Oui je suis un peu moqueur, mais quand on voit le prix de cette édition, je trouve que c’est du foutage de gueule. Le viseur est anecdotique même si il coûte à lui seul 230€ (Amazon). Pourquoi anecdotique ? Si vous concevez un appareil sans viseur, c’est que vous vous attendez à ce que les gens l’utilisent sans viseur. Oui mais ça peut être intéressant pour de la photographie de paysages ou d’architecture … Dans ce cas là appelons cette série « Architecture Edition » ou « Landscape Edition » au lieu de « Street Édition ». Le GR a été conçu pour être utilisé en visant avec l’écran LCD. Au final Pentax/Ricoh est bien plus malin que ça et nous oblige à acheter le pack GR3/Viseur GV-2 et habille tout ça d’une Street Edition. Aucun photographe de rue ne se laissera avoir. En tout cas pas moi …

 

 

En octobre 2018, j’avais écrit à l’époque un Blog enthousiaste quand le Ricoh GR3 avait été officiellement annoncé : Ricoh GRIII The Return Of the King ?. Force est de constater que ce n’est pas ce que j’espérais de cet appareil. C’est même la déception qui prédomine. Je suis sûrement très dur à l’encontre de cette nouvelle itération de la série GR, mais je ne pense pas être injuste en pointant du doigt nombres de problèmes de conception. Ne me reste plus qu’à prendre soin des mes Ricoh GRD4 et GR en attendant un futur GR4 …

 

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GR3 à l’Île de la Réunion.

 

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Ricoh GR3 : Go back to work Pentax/Ricoh

  • jean Perenet

    Bonjour Jeff,
    belle dynamique ce capteur et de belles images en couleur. Ce sont surtout la durée de la batterie et l’interface différente qui me gênent et alors que le grd4 et le gr je peux m’en servir quasiment les yeux fermés. Je pense que cette dernière itération est plus un bloc note qui fait de belles images mais pas vraiment taillé pour la photo de rue. Ce qui me semble manquer aussi ce sont les touches de raccourcis, j’en ai 4 paramétrées sur le gr2 et la sur le gr3 seulement une Fn1 et la touche adjust. Le levier AEL/AFL qui te donne la PDF manque également à l’appel. J’aimerais bien le tester tout de même pour voir ce qu’il a dans le ventre mais je lorgne un leica TL2 avec son objectif 18mm même si le prix pique beaucoup, voire énormément. Depuis que j’utilise le gr et le leicaX2 j’avoue que le rendu leica est bluffant mais le 36mm est trop étriqué question angle de vue.

    • Jeff Chane-Mouye Auteur de l’article

      Je crois que je n’ai jamais trop utilisé les touches fn des gr. J’ai juste programmé une des touches pour le AE-Lock sur le GRD4. Je m’en sers beaucoup. Sinon je suis assez basique. Si j’ai accès direct aux ISO et à l’ouverture, ça me suffit. Je jongle juste avec ces deux valeurs pour avoir une vitesse correcte. En gros comme à l’époque de l’argentique (sauf que là L’ASA était fixe et il fallait jongler entre vitesse et ouverture).
      Sur le GR, je n’ai jamais programmé les touches fn comme il y avait déjà la fonction AE-Lock.
      D’ailleurs pour la petite histoire, j’ai galèré comme un malade pour comprendre comment avoir accès à cette fonction suite le GR3… J’arrivais à utiliser AE, mais impossible à le locker ! J’ai du aller sur des forums tellement ça me prenait la tête. En gros il fallait définir une touche fn avec le AE-L. Ce que j’avais déjà fait… Mais en plus demander à ce que le lock soit fait (?). C’est la que je ne pigeais pas…. Il me semble que le L du AE-L veut dire Lock non !?
      Bref je sors les photos au forceps avec le GR3. Rien n’est fluide. La surchauffe, la prise en main, l’af moins performant, le poids… Tout rendait l’expérience laborieuse. C’est pour cela qu’en vacances je n’ai pas hésité à reprendre mon bon vieux ricoh GRD4. Même si l’appareil est moins réactif, tout était plus simple et j’ai pris à nouveau du plaisir à faire des photos. Ce qui n’était pas le cas avec le GR3…