T.M.E (Through.My.Eyes) #4. 2


 

 

(English version at the bottom of the page)

Ça fait un moment que je n’avais pas fait de vidéos dans la rue. J’avais rangé ma caméra sur une étagère et je l’avais un peu oubliée. Même si je trouve ces vidéos intéressantes, la caméra fixée sur le porte-griffe de mon Ricoh GRD IV est vraiment imposante et au delà du poids supplémentaire qui déséquilibre mon appareil photo, ce qui est surtout gênant c’est le manque de discrétion de l’ensemble. Ce qui me gêne surtout, ce sont les regards que me lancent les gens quand je prends les photos. Il est très compliqué de passer inaperçu. Surtout avec mon style photographique où j’ai tendance d’être assez près des gens. Ce jeudi, j’avais une petite heure de disponible avant d’aller travailler. 1 h c’est assez peu, mais je vais devoir composer avec ces petites sessions car avec le déménagement futur, j’ai quelques menus travaux à effectuer dans la maison pour la vendre. Hors de question d’aller faire des photos si je ne travaille pas …

 

 

Récemment j’ai eu une petite discussion avec un ami au boulot qui me demandait si je n’avais pas de problèmes dans la rue quand je prenais des photos. Je n’ai eu en presque 3 années passées dans la rue, qu’une seule situation à gérer. Un homme qui m’a interpellé parce que je prenais des photos dans la rue où était situé son magasin. Ce n’est même pas lui que je prenais en photos ! J’ai essayé de lui expliquer ce que je faisais, mais il était borné et n’arrêtait pas de dire que ce que je faisais était illégal et que je manquais de respect aux gens. Dans ce genre de situation, mieux vaut abréger la conversation. Vous savez tout de suite que la discussion va être stérile et ne sera que perte de temps.

 

 

Une seule situation en 3 ans c’est extrêmement minime vu le nombre de photos que j’ai réalisées. Très souvent je suis invisible et les gens ne font pas attention à moi. Mon appareil photo est silencieux et vraiment pas intrusif tellement il est petit. Et pourtant, je ne me cache pas pour faire des photos. Ça m’arrive de shooter à l’aveugle (from the hip), mais c’est assez rare. Je n’ai pas de viseur, mais j’ai les yeux rivés sur mon écran LCD quand je prends des photos. Avec mon Action Cam vissée sur le Ricoh GRD IV, la situation est différente. L’expérience que je veux vous montrer dans la rue est faussée car je suis à découvert et les gens pour ainsi dire ne voient que moi dans la rue !

 

 

Cette première vidéo a été réalisée à la sortie du parking Pasteur où j’ai l’habitude de me garer. Le passage piéton situé à cet endroit est un de mes spots préférés. J’ai réalisé beaucoup de photos ici. J’avais repéré cette jolie dame avec son parapluie de l’autre côté de la rue. Eh oui la météo n’était pas très bonne et vu l’heure matinale, assez peu de lumière. Mes réglages pour avoir une vitesse raisonnable (1/200s) sont f1.9 et ISO 400. Même si j’ai suffisamment de profondeur de champ avec mon petit capteur, faut que je fasse attention quand même … J’ai réalisé au final 3 photos de cette jolie dame avant qu’elle ne réalise que je prenais des photos. Elle demandera à voir « ce que ça donnait ». J’ai essayé de prendre une dernière photo mais elle est partie en rigolant et moi aussi ! Pour information la musique a été réalisée par Antoine (@plutofine), un photographe de rue d’Aix qui est maintenant exilé à Lyon. Je vous avais déjà parlé de lui dans un précédent Blog (ici). Un grand merci à lui !

 

 

Je pense que tout est dans l’attitude. Je ne l’ai pas mesquinement prise en photo. Quand elle a demandé si je l’avais prise en photo, je n’ai pas éludé en mentant. Je lui ai dit que « oui, je faisais de la photographie de rue ». Je ne sais pas si elle a compris ce que je faisais. En tout cas, ma manière d’opérer n’était pas agressive et le fait d’être souriant m’a permis de prendre ces photos. La plupart du temps je choisis les personnes que je photographie car je les trouve beaux ou intéressants (ou les deux …). Je ne prends pour ainsi dire pas de photos où les gens ne sont pas à leur avantage. Le truc c’est que des personnes ont un problème avec leur image et se s’aiment pas en photo. Ici je trouve cette dame très belle. Je l’ai déjà croisé à plusieurs reprises dans Aix-en-Provence. J’aimerai bien faire un tirage et lui offrir à l’occasion.

 

 

Cette deuxième vidéo a été réalisée à un autre de mes spots préférés. J’adore cet endroit car c’est très(très) passant. Comme tous les matins, c’est un peu le bazar dans Aix-en-Provence avec le ballet des camions de livraison. Je me suis posté à cet endroit quelques minutes pour vous montrer les allers et venues des gens dans cette rue. L’occasion aussi de vous montrer une de mes façons d’opérer. Rester quasi immobile dans un coin à attendre que les gens passent devant moi.

 

 

Dans cette dernière courte vidéo, je vous emmène sur le Cours Mirabeau, artère principale de la ville. Assez vide ce matin un peu tristounet, mais le week-end, ça grouille de monde. Comme vous pouvez voir, je ne m’attarde pas car il était déjà l’heure de quitter la ville pour aller travailler ! Vous pouvez voir sur la première photo que je ne passe pas inaperçu avec mon action cam sur mon Ricoh GRD IV.

 

 

Voilà donc pour cette courte session dans les rues d’Aix-en-Provence. J’espère pouvoir rapidement faire d’autres vidéos de la ville pour vous montrer ma routine. Ça vous permet d’en connaître un peu plus sur ma manière de fonctionner dans la rue.

 

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Ricoh GRD IV.

 

 

~o~

 

 

 

T.M.E (Through.My.Eyes) #4.

 

 

 

 

It’s been a while since I did not make videos in the street. I put my camera on a shelf and it was collecting dust. Although I find these videos interesting, the camera attached to the rack of my Ricoh GRD IV is really impressive and beyond the extra weight that unbalance my camera, which is especially embarrassing it is the lack of discretion of the whole package. What bothers me most are the looks people give me when I take the photos. It is very complicated to go unnoticed. Especially with my photographic style where I tend to be close to people. This Thursday, I had a spare hour before going to work. 1 hour is not enough, but I will have to deal with these small sessions because with the future move, I have some small work to do in the house in order to sell it. Out of the question to go take pictures if I do not work …

 

 

Recently, I had a little chat with a friend at work who asked me if I did not have problems on the street when I took pictures of perfect strangers. I have had in almost 3 years on the street, only one situation to manage. A man who argued with me because I was taking pictures in the street where his store was located. It’s not even him that I took photos ! I tried to explain what I was doing, but he was stubborn and kept saying that what I was doing was illegal, bad and I was disrespectful to people. In this type of situation, it is better to shorten the conversation. You know right away that the discussion will be fruitless and will be a waste of time.

 

 

Only one situation in 3 years is extremely minimal given the number of photos I made. Very often I am invisible and people do not pay attention to me. My camera is quiet and really not intrusive because it is so small. And yet, I do not hide to take pictures. It happens to me to shoot blind (from the hip), but it’s quite rare. I do not have a viewfinder, but my eyes are on my LCD screen when I take pictures. With my Action Cam screwed on the Ricoh GRD IV, the situation is different. The experience I want to show you on the street is skewed because I am visible and people, so to speak, only see me in the street !

 

 

This first video was made at the exit of the parking Pasteur where I usually park. The pedestrian crossing located here is one of my favorite spots. I made a lot of pictures here. I spotted this pretty lady with her umbrella across the street. Yes the weather was not very good and given the early hour, not enough light. My settings to have a reasonable speed (1/200s) are f1.9 and ISO 400. Even if I have enough depth of field with my small sensor, I must be careful though … I realized in the end 3 photos of this pretty lady before she realized I was taking pictures. She will ask to see the picture. I tried to take one last picture but she left with a laugh and me too ! For information the music was made by Antoine (@plutofine), a street photographer from Aix who is now exiled to Lyon. I already told you about him in a previous blog (here). A big thanks to him !

 

 

I think everything is in the attitude. I did not pettyly take pictures. When she asked if I had her picture taken, I did not evade lying. I told him that « yes, I was doing street photography ». I do not know if she understood what I was doing. In any case, my way of operating was not aggressive and the fact of being smiling allowed me to take these photos. Most of the time I choose the people I photograph because I find them beautiful or interesting (or both …). I do not take pictures, so to speak, where people are not to their advantage. The thing is that people have a problem with their image and do not like each other in pictures. Here I find this lady very beautiful. I have already met her several times in Aix-en-Provence. I would like to make a print and offer to her occasionally.

 

 

This second video was made to another of my favorite spots. I love this place because it is  crowdy. Like every morning, it’s a bit of a mess in Aix-en-Provence with the ballet of delivery trucks. I stayed there for a few minutes to show you the comings and goings of people in this street. The opportunity also to show you one of my ways to operate. Stay almost motionless in a corner waiting for people to pass in front of me.

 

 

In this last short video, I take you to the Cours Mirabeau, main street of the city. Quite empty this morning a little sad, but the weekend, it’s swarming with people. As you can see, I do not linger because it was already time to leave the city to go to work ! You can see on the first picture that I do not go unnoticed with my action cam on my Ricoh GRD IV.

 

 

So that’s it for this short session in the streets of Aix-en-Provence. I hope I can quickly make other videos of the city to show you my routine. It shows you a little more how I work on the street.

 

 

All the pictures were made with the Ricoh GRD IV.

 

Share Button

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Jeff Chane-MouyeJohn Harper Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
John Harper
Invité

You know already how much I enjoy these videos of yours, right from that first experimental one you sent me. It is fascinating to see Aix through your eyes/lens, where you are and to a degree your methods, although it’s clearly going to be different by the fact you of your camera set up – a bit like walking around with a DSLR and a huge zoom attached, not so subtle, difficult to blend in. I have no problem with getting close or asking for a photograph of someone. I admire your close up work hugely. I’m drawn to scenes… Lire la suite »