Back in Bristol. 2


(English version at the bottom of the page)

La ville de Bristol est d’après différentes études une des villes où il fait bon vivre en Angleterre. Elle est classée #2 (après Londres) pour les moins de 30 ans.  Elle a même eu le titre honorifique de la capitale mondiale du Vegan devant des villes comme Portland, Edinburgh, Vancouver et Seattle. J’ai passé 1 semaine là bas pour des raisons différentes, mais en me baladant dans les rues de Bristol, j’ai pu sentir pourquoi cette ville était très différente des autres villes anglaises où j’avais pu séjourner. En 1998, j’étais resté 6 semaines à Bristol pour mes études et je n’ai presque aucun souvenir de cette période. A l’époque j’avais 25 ans et on a du passer tout notre temps dans les pubs ou autres nightclubs. Je ne me souviens même pas avoir visité la ville. En fait j’avais choisi Bristol comme destination car je voulais aller dans la ville du groupe Massive Attack pour éventuellement les voir en concert. Sauf que je me suis rendu compte qu’ils étaient en tournée aux USA pour la sortie de leur album Mezzanine …

 

 

 

Back in Bristol plus de 20 ans après. La ville a dû changer depuis mon premier passage, mais je me suis rappelé du théâtre l’Hippodrome et aussi du pub qui est juste à côté. Ou l’inverse … C’est donc avec un regard presque vierge que je découvre Bristol. Je séjourne à deux pas de Clifton Village et donc pas très loin du centre ville. A peine 20 minutes de marche. Ce qui est vraiment agréable dans cette ville, c’est qu’elle est de taille raisonnable et qu’on peut tout faire à pied. Je n’ai pas pris une seule fois les transports en commun, préférant déambuler dans la rue. Comme je vous l’avais déjà dit dans un précédent Blog, j’avais décidé de venir à Bristol pour aller à la rencontre de John Harper qui photographie essentiellement dans la ville de Bath qui n’est qu’à quelques kilomètres de Bristol.

 

 

Bristol a une scène artistique qui est très active. Je vous ai déjà parlé de la musique avec Massive Attack, mais il y a aussi Portishead (petite ville balnéaire à côté de Bristol) mais aussi quelques DJ très célèbres comme DJ Derek dont le décès a ému non seulement la ville de Bristol, mais qui a même eu un écho mondial. On disait de lui : You’re the white man who talks the people’s talk and plays the people’s music. Vous pouvez lire un article très intéressant sur ce personnage qui était une véritable Légende à Bristol. Je ne le connaissais pas, mais c’est ma prof d’anglais qui m’a parlé de lui.

 

DJ Derek

 

Qui n’a jamais entendu parlé de Banksy ? Sûrement le Street Artist le plus connu au monde. Et bien sûr il est de Bristol ! Quelques unes de ses œuvres sont disséminées un peu partout dans la ville. De très nombreux Street Artists ont peint leurs œuvres un peu partout. C’est vraiment agréable de découvrir au détour d’une rue, des fresques murales qui peuvent être gigantesques. Par moment, on a l’impression de se balader dans un musée à ciel ouvert. Pour certains ce n’est pas de l’Art, mais juste des tags sur les murs. Pour moi c’est de l’Art urbain. J’aime cette idée de l’Art accessible à tout le monde. D’ailleurs pas mal d’œuvres ont été bombardées de pistolet à peinture et le paysage urbain change constamment au grèsdes artistes qui peignent sur les œuvres des autres. Ce n’est pas un monde figé mais qui est en perpétuel évolution. Je suis allé prendre l’apéro chez des amis de ma prof d’anglais qui habitent dans le quartier très bobo de Montpelier (non il n’y a pas de faute d’orthographe …) et c’est étonnant de voir que leur porte de garage change d’aspect au fils des mois, suivant la créativité des Street Artists.

 

Banksy

 

Je n’ai pas encore parlé de photographie. J’ai besoin de quelques jours pour me sentir à l’aise dans une ville. Pour tout dire, je regrettais un peu de  devoir partir au bout d’une semaine car je commençais à comprendre comment cette ville fonctionnait. Comme je vous l’ai déjà dit, j’ai du mal à faire des photos ailleurs qu’à Aix-en-Provence. J’ai besoin de connaître la ville avant de pouvoir me sentir à l’aise dans la rue. J’ai besoin d’arpenter encore et encore les mêmes rues pour m’approprier ces endroits. Et pour Bristol, j’ai commencé à être à l’aise dans les rues en fin de semaine avant de partir … D’ailleurs quand je regarde toutes les photos que j’ai réalisées, elles sont meilleures en fin de semaine.

 

 

Ça fait partie du processus d’appropriation des lieux que je considère important en Street Photography. Certains n’ont pas besoin de ça et où qu’ils soient pourront faire des photos sans problèmes. Ce n’est pas le cas pour moi. Le vendredi avant de repartir, j’ai eu l’opportunité de passer une matinée en compagnie de John Harper. Nous sommes allés traîner un peu dans le quartier de Stokes Croft que j’apprécie tout particulièrement. Ce quartier est en plein gentrification, on y croise des junkies qui déambulent comme des zombies dans les rues, des jeunes hypsters, des familles, des bobos, des afro-jamaïcains, des indiens, des marginaux … Bref un mélange assez hétéroclite de personnes. C’est ce qui fait la force de ce quartier. J’avais quelques appréhensions à aller traîner là bas, mais au final, c’est un coin très agréable. Tout le monde cohabite. J’ai même vu défiler devant moi une bande de junkies et juste derrière eux, une maman avec sa poussette ! Dans n’importe quel autre endroit au monde, un tel quartier serait un ghetto. Pas ici. On ne masque pas les problèmes. Il y a des problèmes de drogue. Des associations sont là pour aider ces personnes, mais on ne les mets pas dans des ghettos. On vit avec eux. C’est un peu déstabilisant au début, mais on s’y fait vite à les côtoyer dans les rues.

 

 

Je ne suis pas resté assez longtemps à Bristol pour capter l’âme de cette ville. Il me faudrait passer plus de temps à arpenter les rues pour cela. J’ai compilé dans un diaporama quelques photos réalisées lors de ce séjour Bristolien. J’ai aussi réalisé quelques vidéos T.M.E avec John Harper que je n’ai pas encore eu le temps d’éditer. Je les posterai un peu plus tard.

 

 

Toutes les photos on été réalisées avec le Ricoh GR à Bristol (UK)

 

 

~o~

 

 

Back in Bristol.

 

 

 

 

The city of Bristol is according to different survey one of the cities where it is good to live in England. It is even ranked # 2 (after London) for under 30s. She even had the honorary title of the world capital of Vegan in front of cities like Portland, Edinburgh, Vancouver and Seattle. I spent 1 week there for different reasons, but walking around the streets of Bristol, I could feel why this city was very different from other English cities where I had stayed. In 1998, I stayed 6 weeks in Bristol for my studies and I have almost no memory of this period. At the time I was 25 years old and we had to spend all our time in pubs or other nightclubs. I do not even remember visiting the city. In fact I had chosen Bristol as a destination because I wanted to go to the city of the trip hop band Massive Attack to eventually see them in concert. Except that I realized that they were touring in the USA for the release of their LP Mezzanine.

 

 

Back in Bristol more than 20 years later. The city has had to change since my first visit, but I remembered the theater at the Hypodrome and also the pub which is next door. Or the other way around … It’s with almost a blank glance that I discover Bristol. I stay close to Clifton Village and therefore not too far from the city center. Barely 20 minutes walk. What’s really nice about this city is that it is reasonably sized and can be done on foot. I did not take public transport once, preferring to roam the streets. As I told you before in a previous blog, I decided to come to Bristol to meet John Harper, who is mainly photographing in the city of Bath, which is only a few miles from Bristol.

 

 

Bristol has an artistic scene that is very active. I’ve already talked about music with Massive Attack, but there’s also Portishead (a small seaside town next to Bristol) but also some very famous DJs like DJ Derek whose death moved not only the city of Bristol, but who even had a global echo. It was said of him: You’re the man who talks the people’s talk and plays the people’s music. You can read a very interesting article about this character who was a true Legend in Bristol. I did not know him, but my English teacher told me about him.

 

DJ Derek

Who has never heard of Banksy? Surely the most famous Street Artist in the world. And of course he’s from Bristol! Some of his works are scattered throughout the city. Many Street Artists have painted their works everywhere. It’s really nice to discover at the bend of a street, murals that can be gigantic. At times, one has the impression to walk in an open air museum. For some it’s not Art, but just tags on the walls. For me it’s Urban Art. I like this idea of ​​Art accessible to everyone. In fact, a lot of works have been bombarded with spray guns and the cityscape is constantly changing as artists paint on the works of others. It is not a static world but one that is constantly evolving. I went to have a drink with some friends of my English teacher who live in the very hypster neighborhood Montpelier (no there is no misspelling …) and it’s amazing to see that their door garage changes appearance months after months, following the creativity of Street Artists.

 

Banksy

I have not talked about photography yet. I need time to feel comfortable in a city. To be honest, I regretted a bit of having to leave after a week because I began to understand how this city worked. As I already told you, I have trouble making pictures elsewhere than in Aix-en-Provence. I need to know the city before I can feel comfortable in the street. I need to walk the same streets again and again to appropriate these places. And for Bristol, I started to be comfortable on the streets at the end of the week just before leaving … By the way, when I look at all the pictures I made, they are much better at the end of the week.

 

 

It’s part of the process of appropriating places that I consider important in Street Photography. Some do not need this and wherever they are will be able to take pictures without problems. This is not the case for me. On Friday before leaving, I had the opportunity to spend a morning with John Harper. We went to hang out a bit in the Stokes Croft area that I particularly enjoy. This district is in full gentrification, we cross there junkies who roam like zombies in the streets, young hypsters, families, Afro-Jamaicans, Indians, marginalized … In short, a rather heterogeneous mixture of people. This is the strength of this neighborhood. I had some fears to hang out there, but in the end, it’s a very nice place. Everyone lives together. I even saw in front of me a group of junkies and just behind them, a mom with her stroller! In any other place in the world, such a neighborhood would be a ghetto. Not here. We do not hide the problems. There are drug problems. Associations are there to help these people, but we do not put them in ghettos. We live with them. It’s a little destabilizing at first, but it is quick to rub them in the streets.

 

 

I did not stay long enough in Bristol to capture the soul of this city. I would have to spend more time walking the streets for that. I compiled in a slideshow some photos taken during this Bristolian stay. I also made some T.M.E videos with John Harper that I have not had time to edit yet. I’ll post them a little later.

 

 

All the photographs were made with the Ricoh GR in Bristol (UK)

Share Button

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Jeff Chane-MouyeJohn Harper Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
John Harper
Invité

It’s a cool city. I didn’t know anything about DJ Derek. We did at least have a beer in his favourite pub, the ‘Commercial Rooms’. Interesting to see the same places with totally different results. The one of the couple with their umbrella for example which I like a lot. I possibly have a shot of you taking that shot, my own capture of that scene is crap. Lots in the video/slideshow are really great. No idea what you’ll do with them all though? I’m thinking about how you’ll display them. Quite a few of them deserve much more than… Lire la suite »