In praise of Zone Focusing. 5


 

(English version at the bottom of the page)

La plupart des photographes qui s’adonnent à la Street Photography savent ce que c’est le Zone Focusing. Cette méthode est très ancienne et est même plus efficace que le plus rapide des Auto-Focus. La rue qui demande énormément de réactivité est l’endroit idéal pour le Zone Focusing. L’appareil est en mode manuel et la mise au point est effectuée à une distance prédéterminée qui est fixe. En jouant sur l’ouverture, on a une plage plus ou moins grande où l’image sera « relativement » nette appelée profondeur de champ. Je dis relativement car bien évidemment, ce ne sera pas aussi net qu’avec l’utilisation de l’Auto-Focus. 

 

 

Plus l’ouverture sera petite (f8, f11), plus grande sera votre fameuse plage où l’image sera nette. D’autres paramètres entreront en ligne de compte. La focale utilisée et la taille du capteur. Bien évidemment, il est plus aisé d’utiliser le Zone Focusing avec un grand angle (28 mm) qu’avec un 35 mm. A partir de 50 mm ça devient assez compliqué. Concernant le capteur, plus il sera petit, plus grande sera votre profondeur de champ. Tout ça pour dire que vous n’exploiterez pas de la même manière le Zone Focusing avec un Plein Format, un format APS-C ou encore un petit capteur. C’est là ou réside l’intérêt du Ricoh GRD IV par rapport aux autres appareils photos. La capteur du Ricoh est 3 x plus petit que le capteur APS-C qui lui même est 1,5 x plus petit que le Plein Format. Pour simplifier un peu, disons qu’à ISO et vitesse identiques, vous aurez la même profondeur de champ en utilisant un petit capteur à f2.8, un APS-C à f8 et un Plein Format à f11.

 

 

Ça a l’air assez compliqué mais au final ça ne l’est pas. Pour utiliser le Zone Focusing, vous avez besoin de connaître vos distances. C’est primordial. Par exemple, une longueur de bras tendue devant vous équivaut à environ 70 cms. Sur mon Ricoh GRD IV (focale 28 mm), je travaille toujours en AF mais j’ai un mode Snap qui me permet d’utiliser le Zone Focusing à une distance déterminée. C’est pour ça que j’aime tellement cet appareil. Je peux utiliser aussi bien l’AF que le Zone Focusing sans avoir à choisir. J’ai ainsi programmé mon Snap à 1,5 m. A f8, j’ai ainsi une Profondeur de Champ de malade ! Tout est relativement net entre 50 cms et l’infini. Je n’ai plus à me soucier de la mise au point. Si j’ouvre mon diaphragme à f2.8, ma profondeur de champ diminue drastiquement à 5,07 m. Comme je vous ai dit, il faut connaître ses distances. La plupart des photos que je fais, mes sujets sont assez proches de moi. C’est pour ça que j’ai défini ma distance de snap à 1.5 m. Si vous avez l’habitude d’être moins près des gens, à vous d’adapter votre distance.

 

 

Avec mon Fuji XE2, les choses sont différentes. Comme c’est un capteur APS-C, je dois faire plus attention. Généralement je fais ma mise au point à 2 m et je me cale à f8. Avec ces réglages, tout est relativement net entre 1 m et 25 m. Néanmoins, je ne peux pas me permettre de faire des close-up car mon sujet serait flou. Quand je suis dans des ruelles plus étroites je change un peu mes réglages en réglant ma mise au point sur 1 m. En tout cas ces réglages fonctionnent bien pour moi. Comme mon Fuji a de bien meilleures performances avec des ISO élevés, j’ouvre assez rarement mon ouverture car je sais que c’est plus compliqué d’utiliser le Zone Focusing. Par exemple, si j’ouvre à f4, ma profondeur de champ descend à moins de 3,5 m. 

 

 

Je vous joint ici des captures d’écran du logiciel que j’ai sur mon smartphone qui seront peut être plus parlantes que tout ce que j’ai déjà dit jusqu’à présent. C’est très facile à interpréter. Dans la partie haute, vous avez les réglages que vous avez choisi sur votre appareil photo.  En l’occurrence ici c’est mise eu point à 1,5 m et ouverture à f8  à gauche et f2,8 à droite. La partie hachurée correspond à la zone où la photo est relativement nette. Vous pouvez tout de suite comprendre l’intérêt de travailler à petite ouverture (f8).

 

  • Ricoh GRD IV.

 

  • Fuji XE2 | 18 mm.

 

 

Bon, je pense avoir perdu la majeure partie des lecteurs avec ces considérations techniques … Maîtriser parfaitement le Zone Focusing est pour moi primordial quand on fait de la photo de rue. Si vous vous reposez sur l’AF de votre appareil photo, vous perdez en spontanéité. Le Zone Focusing transforme votre appareil en Point & Shoot. Quelque chose d’intéressant se trouve dans la « zone de netteté » ? Vous avez juste à clicker sans vous poser de questions.

 

 

Toutes les photos ont été réalisées avec le Fuji XE2 avec le 18 mm.

 

 

~ o ~

 

 

In praise of Zone Focusing.

 

 

 

 

Most photographers who do Street Photography know what Zone Focusing is. This method is very old and is even more efficient than the fastest Auto-Focus. The street requires a lot of responsiveness and is the perfect place for Zone Focusing. The camera is in manual mode and the focus is set at a predetermined distance which is fixed. By adjusting the aperture, we have a more or less large range where the image will be « relatively » sharp called depth of field. I say relatively because obviously, it will not be as sharp as with the use of Auto-Focus.

 

 

The smaller the aperture (f8, f11), the larger will be your range where the image will be sharp. Other parameters will come into play. The focal length used and the size of the sensor. Of course, it is easier to use the Zone Focusing with a wide angle (28 mm) than with a 35 mm. From 50 mm it becomes quite complicated. Regarding the sensor, the smaller it will be, the greater will be your depth of field. All that to say that you will not use Zone Focusing in the same way with a Full Frame, an APS-C format or a small sensor. This is where the Ricoh GRD IV is interesting compared to other cameras. The Ricoh’s sensor is 3x smaller than the APS-C sensor which itself is 1.5x smaller than the Full Frame. To simplify a little bit, let’s say that at the same ISO and speed, you will have the same depth of field using a small sensor at f2.8, an APS-C at f8 and a Full Frame at f11.

 

 

It looks pretty complicated but in the end it is not. To use Zone Focusing, you need to know your distances. It’s primordial. For example, a length of outstretched arm in front of you equals about 70 cms. On my Ricoh GRD IV (28mm focal length), I still work in AF but I have a Snap mode that allows me to use the Zone Focusing at a certain distance. That’s why I like this camera so much. I can use both AF and Focusing Zone without having to choose. So I set my Snap to 1.5 m. At f8, I have a terrific Depth of Field ! Everything is relatively sharp between 50 cms and infinity. I do not have to worry about focus anymore. If I open my diaphragm at f2.8, my depth of field drops drastically to 5.07 m. As I told you, you have to know your distance. Most of the pictures I make, my subjects are pretty close to me. That’s why I set my snap distance to 1.5 m. If you’re used to being close to people, it’s up to you to adjust your distance.

 

 

With my Fuji XE2, things are different. As it is an APS-C sensor, I have to be more careful. Generally I set my focus at 2 m and I choose f8. With these settings, everything is relatively sharp between 1 m and 25 m. Nevertheless, I can not afford to do close-ups because my characters would be out of focus. When I am in narrow streets I change my settings a bit by setting my focus to 1 m. In any case, these settings work well for me. As my Fuji has much better performance with high ISO, I rarely open my diaphragme because I know it’s more complicated to use Zone Focusing. For example, if I open at f4, my depth of field drops to less than 3,5 m.

 

 

I am enclosing screenshots of the software I have on my smartphone that may be more meaningful than anything I have said so far. It’s very easy to interpret. In the upper part, you have the settings you have chosen on your camera. In this case here it is set to 1.5 m and opening to f8 on the left and f2.8 on the right. The hatched area is the area where the photo is relatively sharp. You can immediately understand the interest of working at small aperture (f8).

 

  • Ricoh GRD IV.

 

 

  • Fuji XE2 | 18 mm.

 

 

Well, I think I have lost most of the readers with these technical considerations … Mastering the Zone Focusing perfectly is for me essential when you do street photography. If you rely on the AF of your camera, you lose spontaneity. Zone Focusing  turns your camera into a Point & Shoot one. Something interesting is in the « Depth of field zone »? You just have to snap away without asking any questions.

 

 

All the pictures were made with the Fuji XE2 and the 18 mm.

 

Share Button

5
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
MarcoJeff Chane-MouyeJohn Harper Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
John Harper
Invité

Zone Focusing is a great tool for any Street Photographer and I suspect most use it. I use hyperfocal, which simply involves moving the infinity symbol on the lens to whichever aperture required, for example f/11. The lens markers display what’s in focus, with my 35mm at f/11 everything from 6 feet to infinity is in focus, well, approximately it is and that’s good enough for me. Of course this is a manual lens on full frame.
Interesting read Jeff and as always great photographic examples.

trackback

[…] Le déclencheur bruyant ne m’a pas plus gêné que ça. Au final, comme j’utilisais le Zone Focusing, je me suis débarrassé de l’AF et ça a simplifié mon travail dans la rue. Mise au point […]